Fiche n° 725 : Le Jour des Damnés (Les Aux' 3) de David Gunn

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
jour_damnes.jpg

Résumé :

Sven est une machine à tuer surhumaine.
Il a survécu à tous les dangers d'un univers hostile. Il est le premier à reconnaître que ce n'est pas grâce à son intelligence. Ni à la chance : il n'attire que les ennuis. Peut-être est-il resté en vie par pur esprit de rébellion ? De toute façon, Sven ne se pose pas ces questions. Il va prendre un repos bien mérité sur la planète capitale Farlight et rendre visite à de vieux amis et à leur fille Aptitude, dont il a assassiné le mari... et qui, depuis, ne rêve que de lui. Le répit est de courte durée : une guerre civile éclate. Et, derrière les intrigues et les trahisons qui menacent le règne d'Octo V, se tapit un empire galactique doté d'une technologie divine et du sens moral d'un enfant de six ans.
Sven n'aime pas tellement les vacances, en fait.


Informations complémentaires : Ici

Mon avis :
Vous avez aimé Le Faucheur.
Un peu moins sa suite.
Vous aimerez encore moins Le Jour des Damnés.
Mais qu’est-ce qui s’est passé ?

Après tout, Le jour des Damnés débute plutôt bien : on retrouve Sven le poète, son flingue insolent, de l’action à tout va, du sexe, des « femmes-qu’elles-sont-bonnes », une écriture épurée de toute description ou peu s’en faut et de l’action. Encore. Bref, tout ce qui a fait le succès de cette série.

Pourtant, la recette ne prend pas. L’intrigue se révèle complètement décousue et tandis que l’on saute d’un lieu à un autre, on peine à comprendre le fil conducteur de l’histoire. Il n’en faut pas plus pour que ses points forts se retournent contre elle. Exit la fluidité. Au revoir le fun. Adieu le « 100% action, 0 réflexion ». A la lecture de ce troisième tome, on se pose des questions. DES QUESTIONS ! Qu’est-ce qu’il fout là lui ? Mais pourquoi il fait ça, il est con ou quoi ! Les actions des personnages semblent la plupart du temps incompréhensibles et hors de propos ; quant à leurs réactions, n’en parlons même pas...

Comme si ce n’était pas suffisant, ce troisième tome souffre du syndrome Spiderman 3 : trop de personnages, trop d’intrigues secondaires, trop « de tout » en fait ! Sauf de sérieux Du coup, il ressemble à un joyeux foutoir que l’on ne prend plus de plaisir à suivre. Que Les Aux’ soit un exutoire pour son auteur, c’est ce qui faisait son charme ; qu’elle soit écrite par-dessus la jambe, même ce salaud de Sven ne méritait pas ça !

3.5/10 De bonne série B, Les Aux’ chute lourdement jusqu’à bonne série Z…au mieux ! David Gunn devra se reprendre et ne pas écrire le prochain la fleur au fusil s’il ne veut pas dégoûter ses lecteurs.

Simatural

Publié dans Critiques SF

Commenter cet article

christophe 27/12/2010 20:41


Affligeant ! quand on pense au premier tome ! un tome 3 à pleurer, MAIS qu'est ce qu'on lui a fait ? consternant à tous points de vue


Simatural 23/12/2010 21:57


Bon promis, on tombera d'accord sur un roman un jour... mais ce sera pas tout de suite ! :-)

Comme quoi, les goûts et les couleurs ;-)


Olivier 23/12/2010 16:37


Bon comme d'habitude je vais être celui qui n'est pas d'accord. Le troisième volet s'inscrit parfaitement dans la continuité des deux autres, et contrairement aux deux autres, j'ai ressenti que
l'auteur collait beaucoup plus à un vécu. Les livres évoluent en fonction du point de vue de Sven, dans le premier il est juste une bête très forte pour survivre, tout ce qu'il connait de son
univers est l'empire Octovien qu'il voit comme tout puissant, puis petit à petit on découvre dans le deuxième tome que le monde ne se résume pas à Octo et son empire. Dans le trois on découvre
qu'en fait, c'est juste une petit royaume dictatorial qui lutte pour suvivre.
Remplacer l'empire octovien par un pays "tiermondiste" (je sais, la politique actuelle et bien pensante voudrait dire "pays en voie de développement", mais Sven a son franc parlé donc respectons
son esprit) et ses opposants par les USA, avec Paper dans le rôle d'un agent de la CIA et cette trilogie prend brusquement tout son sens. Sven découvre qu'il est capable de se servir de sa tête
pour autre chose que les coups de boule, et comme ses motivations ne changent pas, à savoir tuer le plus d'opposants, ça le rends encore plus dangereux, j'attends personnellement le tomme 4 avec
impatience.


Simatural 10/08/2010 12:00


Pour les amateurs de Sf d'action, il y a le Jeff Somers (sortie à la fin du mois) qui déchire ! Et pas qu'un peu ! Je vous conseille d'y jeter un oeil !


BC 09/08/2010 22:45


Même avis, je suis même content de pas être le seul a avoir trouvé la fin ... comment dire... a la limite de l'arnaque.
A trop vouloir privilégier l'action, on se retrouve avec un livre indigeste, la plupart du temps incompréhensible, incohérent, et ou se demande par moment si ce n'est pas la flemme qui explique que
l'auteur ne nous gratifie d'aucune description.