Fiche n° 602 : Comme par Magie de Terry Brooks

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
comme_par_magie.jpg

Résumé :
De l’importance de laisser toute sa place au rêve en passant par la création de personnages crédibles auxquels s’attache le lecteur, Terry Brooks fait appel à sa propre expérience pour nous
expliquer les mécanismes d’un roman réussi.
Au-delà de ces conseils pertinents, ce grand auteur brosse également un autoportrait d’artiste lucide et plein d’humour, qui a dû lui aussi composer avec les difficultés avant de connaître une réussite internationale.

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=36669

Mon avis :
Après Orson Scott Card, c’est au tour de Terry Brooks de coucher sur papier ses conseils d’écriture. Mais là où le papa d’Alvin et d’Ender se faisait, la plupart du temps, didactique, Brooks choisit de raconter son expérience : de sa plus jeune enfance jusqu’à la l’année 2003 qui a vu la rédaction de ce manuel. C’est donc une autobiographie qu’il nous livre, le récit d’une success story qui ne s’est pas démentie depuis plus de 30 ans (L’Epée de Shanarra date de 1977 !). L’auteur américain brosse non seulement son histoire mais aussi celle du genre à travers le récit de ses réussites, de ses échecs et des leçons qu’il a pu en tirer.

Au départ, l’organisation des chapitres peut paraître quelque peu désordre mais rapidement, on tombe sous le charme et du conteur et de la forme qu’il a choisi : c’est un peu comme si l’auteur de Shanarra nous faisait face et évoquait, avec nous, ses vieux souvenirs. Jamais il ne se prend au sérieux et se permet même, à quelques reprises, de jouer avec son lecteur. Et si ses remarques tiennent parfois de l’évidence, elles sont « écrites » avec tellement de sincérité, qu’il est surtout évident qu’elles lui tiennent à cœur. Même un non-amateur de l’œuvre de Brooks comme moi n’a pu s’empêcher d’éprouver pour lui une certaine sympathie. Presque de quoi de me redonner envie une seconde chance à ses romans ! Dans Comme par Magie, « Terry Brooks nous fait partager sa vie » pour reprendre les termes d’Elizabeth Georges dans sa préface ; un peu à la manière de certains auteurs sur leur blog.

Seul reproche qui fait tâche et fâche : le prix. En dépit de l’indéniable réussite et de l’objet et du contenu, ce manuel reste destiné à un public restreint (les fans de Brooks et les écrivains en herbe) et on voit mal comment il pourrait en être autrement : on réfléchit à deux fois avant de sortir 15 euros pour quelques 200 pages.

7,5/10 Finalement, avec cet ouvrage à part, Terry Brooks nous permet de marcher un joli p’tit bout de chemin en sa compagnie. Et, hormis le prix du billet, on ne regrette rien. Comme par Magie !

Simatural

Publié dans Critiques Autres

Commenter cet article