Fiche n° 941 : Emil (Nouveau Monde ) de Filippi & Mezzomo

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
nouveau_monde_01.jpg

Résumé :
D’un navire à bout de souffle s’extraient des rescapés en quête d’un coin de quiétude sur le sol américain. À leur tête, une jeune femme de caractère : Emie. Elle a traversé l’océan pour retrouver ses enfants, enlevés par son mari, officier anglais parti se battre contre les Français. De ce voyage chacun est ressorti attaché à Emie et à sa quête. De plus, elle a promis de les mener au village caché qui leur permettra un nouveau départ. Ils ont connu les pires affres durant le trajet, mais les dangers sont encore nombreux ! Les Indiens "sauvages", les Anglais à leur recherche, l’ennemi français, la nature hostile sont sur leur chemin. Mais le péril peut aussi venir de l’intérieur de ce groupe hétéroclite où chacun a ses parts d’ombres et ses raisons de recommencer une autre vie.Cette nouvelle série d’aventure vous emmène aux côtés de ces colons pas comme les autres !

Informations complémentaires : ICI

Mon avis :
Filippi et Mezzomo mettent en scène une aventure dans une Amérique encore vierge, où les Indiens, bien que pris dans le conflit, circulent librement. C'est l'Amérique des colons cherchant une nouvelle vie, des trappeurs et des aventuriers de tout poil.

Dès la couverture, le ton de l'album est donné. Nous y voyons Emie, rejetée sur la plage, esquintée par l'épreuve, mais se relevant, déterminée.
Et c'est cette détermination qui coule tout au long de cet album, Emie ne reculant devant rien pour atteindre son but. Son histoire et celle de ces compagnons est dévoilée peu à peu par d'habiles flash-back mettant en scène Le Bristol, sans briser le cour du récit.
Ces flash-back alternent avec des scènes d'actions et de poursuites où l'Amérique devient un personnage à part entière, rude, immense et sauvage.

Le trait semi-réaliste employé par Mezzomo fait d'ailleurs bien ressortir cette rudesse, notamment sur les scènes de combat. Ces dernières sont sans concession, dynamiques, âpres et violentes, donnant presque le goût du sang à la bouche.
Le personnages ont parfois les traits un peu confus mais leurs attitudes et expressivité sont rendues efficacement, ce qui dynamise le récit.
La représentation de la nature est réussie au point que j'aurais aimé que certaines cases soient plus grandes.
Un bémol à tout cela, le récit est dense et les personnages si nombreux que l'on peut s'y perdre sans une lecture attentive.

6,5/10 Des combats, une galerie de personnages bien trempés et une Amérique immense et sauvage, tous les ingrédients pour  un bon récit d'aventure ! Un premier tome confus mais agréable, notamment pour ses dessins et son contexte.

Christian

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre 22/10/2013 13:51

C'est le genre de BD qui me donne envie de dévorer d'un coup!

Les Perroquets de la place d'Arezzo 17/10/2013 15:44

Ce genre d'aventure me tente bien. Impatient de le lire!

Belzaran 17/03/2011 19:00


Voilà une BD qui me semble intéressante. Je vais essayer de la trouver à la bibli.