Fiche n° 908 : Héritages de Gourdon & Hans

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
heritages.jpg

Résumé :
Héritière d'un don surnaturel qui lui donne le pouvoir de guérison, Nina mène la vie normale d’une jeune femme moderne. Endeuillée par la disparition de son fiancé mort dans un accident, qu’elle n’est pas parvenu à sauver, elle hésite à accepter l'héritage de ce don magique. Jusqu’au jour où elle se découvre la proie d’un complot et réalise que l’accident dans lequel a péri son fiancé n’était pas le fruit du hasard. Elle comprend alors qu'elle a de puissants ennemis que son pouvoir semble particulièrement intéresser, et manifestement prêts à tout pour lui nuire. Ce thriller fantastique est le premier album du duo féminin Stéphanie Hans et Bénédicte Gourdon.

Informations complémentaires : ICI

Mon avis :
Heritages est le troisième tome d’une série dont chaque opus est consacré à l’histoire d’une sorcière différente. Dans ce troisième numéro, il s’agit de Nina, jeune sorcière des temps modernes.

Nina est plongée dans l’histoire de sa famille et d’un curieux don qu’elle a reçu de sa grand-mère de nombreuses années auparavant. Flanquée de sa meilleure amie Chloé, elle apprend sur elle et sur sa famille tout au long du livre.

La couverture, franchement réussie avec le regard envoûtant de l’héroïne, présage une bonne lecture et nous accroche d’emblée. Une première illustration qui offre un univers étrange et captivant, on se laisse facilement tenter par l’appel.

On découvre alors un graphisme intéressant avec de beaux contrastes de couleurs. La dessinatrice retranscrit un monde plutôt sombre mais accorde de belles pointes de couleurs telles que le rouge ou le vert. Ce dessin, avec une organisation des vignettes un peu plus originale que d’habitude, aide à donner plus d’épaisseur à un scénario finalement sans surprise. Néanmoins, le thème de la sorcellerie n’est pas une évidence à chaque page et reste tout de même omniprésent par l’ambiance et l’étrange du récit. En choisissant une approche plus thriller/policier, l’auteur offre une histoire agréable à lire malgré le manque de suspense que le genre nécessiterait. La sarcastique amie Chloé apporte une petite dose d’humour qui ajoute au plaisir de la lecture bien que globalement, les rapports entre personnages soient abrégés et donc un peu simplistes.

On pourrait, par moment, se croire en train de regarder un film tant le dessin colle au texte et que tout va droit au but. On se laisse également séduire par le questionnement de Nina et sa façon d’appréhender les choses bien qu’on apprécierait plus de nuances dans ces réfléxions.

7/10 Une lecture occasionnelle qui charme mais qui ne mériterait pas forcément une suite…

Olwen

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article

C... 06/02/2011 15:50


Quatrième numéro... Le troisième était un petit format (Sorcellerie & dépendance de Revel). La série, prévue en 5 volumes a tellement fait un flop aux deux premiers numéros qu'ils ont décidé de
"sauver" les 3 suivants en les en "retirant".
Cela ne sauve malheureusement pas grand chose, la suite étant toute aussi dispensable ;-)