Fiche n° 896 : Chroniques Sauvages de Lapierre

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
chroniques_sauvages.jpg

Résumé :
Dans la mythologie du peuple amérindien des Anishnabegs, le cerf est un animal maudit, voué à être toujours chassé par le loup. Animal-totem du clan du Cerf, ses membres sont des parias parmi leur propre peuple. Mais avec l'arrivée des colons français, le chef du clan pense pouvoir rompre la malédiction en se soumettant au dieu des blancs. Ainsi, il charge Teshkan, son fils, de ramener au village une de ces "robes-noires", comme on surnomme les jésuites. Lors de cette quête, Teshkan doute que la conversion soit la solution et pense qu'il faut plutôt affronter le loup mythique...

Informations complémentaires : ICI

Mon avis :
Au départ, cette bande dessinée n'avait pas retenu mon attention. La couverture pas franchement accrocheuse avec un personnage un peu figé et des couleurs sombres n'avait rien d'engageant. En plus, il y a un certificat de garantie apposé en bas de la première de couverture, et – je ne sais pas vous –, mais moi, ça me fait plus peur que de me donner confiance : une préface de Régis Loisel (L’auteur de La Quête de l’Oiseau du Temps a aimé, alors il faut viiiite que je l'achète !).

Pourtant, dès les premières pages, on rentre dans une atmosphère toute particulière,  rendue –justement – par cette même colorisation qui m'avait fait douter sur la couverture (décidément trop sombre). Très vite, on se dit qu'on reconnait cette patte, qu’on l'a déjà vu dans d'autres albums... Eh oui, c'est ce même François Lapierre qui sévit dans les pages de la série désormais incontournable Magasin Général.

En tout cas chapeau bas, car ici, l'auteur est à tous les fourneaux : scénario, dessin et colorisation... Et la magie prend. La culture affichée par l'auteur sur le peuple indien renforce et sert à merveille l'intrigue. Venez donc vous enivrer des grands espaces canadiens, peuplés d'Indiens, de colons et de leurs légendes, vous verrez, vous ne serez pas déçus.

Un soupçon de western, une pincée d'intrigue, des personnages forts et charismatiques, le tout rehaussé par une palette de couleurs savamment maîtrisée et en un volume… je crois que l'on a trouvé l'une des BD à au moins feuilleter en ce début d'année.

8,5/10 Une belle histoire ou l'aventure se mêle aux grands espaces, au fantastique et à l'amitié.

Éric

Publié dans Critiques BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article