Fiche n° 809 : Spéculation et Sentiments (Dans mon Open Space 3) de James

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
open_space_03.jpg

Résumé :
Satire féroce de la vie en entreprise, Dans Mon Open Space fait chaque semaine le bonheur des lecteurs de Challenges. En évitant les clichés et en grattant là où ça fait mal, James a su, dans des saynètes d'une demi-page, trouver le ton juste pour brosser un tableau cruel et jouissif des rapports humains dans l'entreprise.

Informations complémentaires : ICI

Mon avis :

Ça y est ! Ce que l’on craignait est arrivé ! Mais, non, ce nouveau Open Space n’est pas mauvais. Mais qu’avez-vous donc à toujours imaginer le pire ? Non, la crise s’est invitée dans les bureaux. Pis, les caméras de  TF1 sont sur le coup !

Open Space, c’est un peu The Office en BD : la réalité de l’entreprise et le monde du travail en général passés à la moulinette. Le résultat obtenu est savoureux, piquant et pertinent. James n’a pas perdu la main et sait toujours faire sourire. C’est drôle, très drôle et on hurlerait peut-être de rire si le strip n’éveillait pas quelques souvenirs en nous.

Dans ce troisième tome, James s’attarde sur trois des pires maux de l’entreprise moderne : la crise, la grippe et la télé. Si l’auteur n’oublie pas les deux compères deux précédents ni les seconds rôles, la star de l’album, c’est le patron, avec à la clé, de superbes tirades que l’on a envie de ressortir au prochain repas de famille. Vous l’aurez compris, les évènements de ces derniers mois ne sont pas en reste et les « presque cinquante pages » regorgent de références en tous genres à l’actualité. Ça fait souvent mouche alors, forcément, on rit.
 

De là à dire que Spéculation et Sentiments constitue le meilleur des trois tomes, il n’ y a qu’un pas que l’on franchit… Vivement le quatrième !


8/10 Open Space, c'est plus que jamais un « huis clos » tordant, un appel aux espaces confinés des bureaux et une critique mordante de notre société. On rit toujours, un peu plus à chaque album. Si ce n'est pas le symptôme d'une série qui se porte bien.


Simatural



Publié dans Critiques BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lelf 21/09/2010 12:54


J'ai lu le début et j'ai moyennement accroché. Même si y'a des trucs très bien sentis, le feeling n'a pas marché avec moi. Tant pis. ^^