Fiche n° 781 : Elisa de Ferlut

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
elisa.jpg

Résumé :

Fin de l'automne 1989. Le mur de Berlin vit ses dernières heures, le monde s'apprête à entrer dans la dernière décennie du XXe siècle. Elisa, joli lutin blond à grande gueule, traîne sans conviction ses vingt ans et ses Doc Martens dans la petite ville où elle a grandi. Seuls comptent pour elle ses amis d'enfance, Daniel et Rachel. Elle, dont la vie familiale est un peu limitée, s'est investie dans la préservation du trio qu'ils forment depuis toujours, particulièrement depuis que ses deux amis sont devenus un couple. Pour ceux qui les connaissent, il semble évident qu'elle est amoureuse de son vieux copain Daniel, mais Elisa est un personnage assez compliqué, qui a pour habitude de garder secrètes les choses qu'elle aime et de brouiller les pistes jusqu'à l'absurde lorsqu'on pense la connaître un peu. Lorsque Rachel disparaît, Elisa fait de sa vie une véritable et incompréhensible tempête. Et s'accroche à Antoine, un trentenaire inconnu, sympathique mais un peu désarmé...

Informations complémentaires : ICI

Mon avis :
Elisa est l’histoire d’une adolescence à la fois comme toute les autres, et pourtant unique. Dans cette bande dessinée, Nathalie Ferlut nous dépeint avec finesse et précision ces petites révoltes, ces doutes et ces idéaux que nous avons tous connus un jour et qui ont façonné notre jeunesse. Elisa est donc une histoire d’amitié, d’amours et de désamours. C’est aussi l’histoire d’un monde qui change et transforme les gens, d’un monde en mouvement qui nourrit bon nombre d’idéaux et suscite son lot de déceptions.

Nathalie Ferlut a tout particulièrement soigné l’évolution de son scénario,  car il me semble être à l’image de nos vies : tout y est lié, une action en entraîne une autre, fait évoluer chacun de ses personnages et, par là même, les transforme. Mais surtout, Nathalie Ferlut a su parler avec tact et élégance de cet âge souvent qualifié d’ingrat, mais qui pourtant est souvent celui qu’on oublie le moins facilement…

Graphiquement, Elisa est une bande dessinée aux traits fortement marqués, très colorée. Certaines planches sont très intéressantes de part le gros travail sur l’expression des visages. Toutefois, je vous avouerais que le dessin d’Elisa ne me laissera pas un souvenir impérissable.

8/10  Elisa est une bande dessinée tout à fait agréable à lire, et qui vous fera, je l’espère, vous replonger avec délice dans vos jeunes années.

Allison

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article

Lelf 25/08/2010 00:24


Petite coquille dans le titre ;)
J'ai lu cette BD à sa sortie et j'avais bien aimé.