Fiche n° 777 : Old Skull de B-gnet

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
old_skull.jpg

Résumé :
La chaîne des cascades, deux aventuriers, un pauvre orphelin. Des indiens, un assassin, un trappeur. L'Ouest, le vrai. Un bigfoot, un fantôme, une forêt qui siffle. Un coyote qui parle. L'Ouest, le vrai, enfin presque.

Informations complémentaires : ICI

Mon avis :
Ah le western et la BD, c’est une longue histoire d’amour. Si l’on ne manque pas de penser cowboy qui tire plus vite que son ombre, d’autres séries ont par la suite (West, Durango, Bouncer et tout un tas d’autres titres) entretenu cette love story.

Old Skull, c’est l'ouest sauvage américain sous la mine de crayon d'un inconnu, sous le coup de pioche de B-gnet, sous le colt d'un jeune auteur prometteur. Dans Old Skull, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne fait pas vieux os. Ainsi, page 3, un premier type se fait dézinguer pour une blague douteuse. De doute, justement, il n’est pas (plus) permis ; dans l’Ouest imaginé par B-gnet, on ne rigole pas. Bon, peut-être le lecteur. Un peu. Beaucoup. De l’humour noir. Du mauvais goût, des dessins en noir et blanc, et des blagues douteuses. Mais ça, on l’a déjà dit.

Old skull se place dans la droite lignée de titre comme Junk ou Lincoln en proposant une version complètement loufoque et décalé du genre roi (si y’en a un pour me contredire avec les films de mafieux et me dire que Le Bon, la Brute et le Truand n’est pas le plus grand film de tous les temps, je le bute, ok ?). Je disais donc : dans old Skull, on dézingue à tout va ! User de la gachette est la réponse à tout. Pas de duel, pas de botte de foin qui roule et s’envole au vent, pas de musique d’Ennio Morricone. Juste du « pan pan pan ». Et des répliques débiles. Dans de courtes histoires à chute qui s’entremêlent, où des personnages auraient justement mieux fait de se mêler de leurs affaires, l’auteur s’amuse avec des gags tous plus farfelus les uns que les autres. Au programme : histoire d’amour à faire perdre la tête, indiens taquins, et comme dans tout western qui se respecte, un gorille. Of course. Old Skull, c’est le far west. Le vrai. Enfin, presque. Oui, l’auteur s’amuse mais surtout, ne se refuse rien. Tant mieux ! Car aux deux références citées plus haut, il faudrait presque rajouter Je tuerai encore Billy the Kid. Je rigole mais à peine…

7.5/10 En tirant le portrait du Western, en poussant les clichés à leur paroxysme, B-gnet nous dégaine une BD tout à fait jouissive et recommandable. Amateurs de Lincoln et de Junk, voici un nouveau prétendant au titre tant convoité du western le plus déjanté catégorie BD !

Simatural

Publié dans Critiques BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lelf 21/08/2010 01:28


J'ai vraiment bien aimé. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais ça rentre clairement dans le genre que j'aime. Je suis fan de tous ces western barrés ^^