Fiche n° 776 : Avant-première : Les Magiciens de Lev Grossman

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
magiciens.jpg

Résumé :
Brooklyn. Quentin, dix-sept ans, est un adolescent bril­lant mais il ronge son frein, prisonnier d’un monde désespérément ennuyeux, en attendant d’intégrer une université de prestige. Comme il regrette le temps de son enfance où les Chro­niques de Fillory l’entraînaient dans un univers magique où tromper son ennui! Mais sa vie se transforme le jour où, à sa grande stupeur, il est admis à la faculté de Brakebills , une école extrêmement élitiste et secrète qui forme des magi­ciens. Cinq années d’un rude et dangereux apprentissage l’y attendent. Mais le monde réel, même revu par la magie, n’apporte pas forcément le bonheur. Ce qu’il faudrait, c’est que l’univers de Fillory, celui des contes de son enfance, ne soit pas un monde imaginaire. Qui sait ?…

Informations complémentaires : ICI

Mon avis :
On a beaucoup parlé du livre de Lev Grossman et on en a dit surtout du bien. Un "Harry Potter pour un public adulte" peut-être, mais qu’est ce que l’on a envie de baffer son héros mou, vraiment mou. Mou comme ce livre dont l’aventure ne commence qu’à la page 357 (sur 509) et se traîne tellement que moi (qui suis pourtant bon public) aie failli ne pas réussir à le finir.

L’histoire des déboires d’un adolescent puis d’un jeune homme éternel insatisfait, un monde plus repiqué à tout les livres fantastiques de qualité (Narnia) ou vendu par millions (Harry Potter) que vraiment original, auquel on rajoute alcool, drogues et sexe ne font pas de Magiciens une réussite.

Sans doute est-ce bien écrit, mais si le lecteur attend de vivre des aventures avec un Harry Potter adulte ou revivre l’enchantement d’un Narnia, il va être déçu. Si le lecteur souhaite lire l'histoire (plus que l'aventure) d’un héros dépressif se traîner sur un peu plus de 500 pages, qu’il fonce.

5/10 Pour conclure et au risque de me répéter,  l’histoire poussive des Magiciens ne mérite pas une plongée de quelques heures. 

Thibault

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article

Simatural (aka Zedd) 18/08/2010 18:25


Commencé aussi ; je n'accroche pas non plus des masses ! Je sais pas : c'est pas mal écrit (sans être brillant non plus) mais le héros est insupportable, l'univers mélange mille autres sans jamais
réussir à avoir des caractéristiques qui lui sont propres. Bref, pour l'instant (ça peut changer), je trouve ce roman sans saveur et ennuyeux.Je sais même pas si je vais le finir...

Comme quoi, les goûts et les couleurs...


Nicolas Winter 18/08/2010 16:47


J'ai rarement été aussi en désaccord avec une critique ( si on excepte La tour de Babylone)
Les Magiciens c'est un anti-Harry Potter et toutes les niaiseries qu'il comporte. Ici on a un univers bien plus "réaliste" et plus adulte. On n'a pas de grande destinée cliché ou de fabuleuses
aventures, on a la vie simplement d'un adolescent mal dans sa peau, antipathique.
Mettre 5/10, c'est réellement sévère. Ce qui en on ras le bol du binoclard à lunettes peuvent se jeter dessus. Ce qui attendaient une variante sur HP eux, c'est clair ils vont s'emmerder!