Fiche n° 773 : La Fin de la Genèse (Moi Dragon 1) de Gimenez

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
moi_dragon.jpg

Résumé :

Au château de Rosenthall, tout est prêt pour célébrer l’anniversaire du Roi Belmont. Les artistes viennent d'arriver et, l'une des membres de la troupe attendant un heureux événement imminent, les autres assureront le spectacle ! Mais, aux alentours, un certain nombre d'invités non désirés se pressent aux portes de Rosenthall : le redoutable Troffen et ses mercenaires, le volcan Ferona dont les soubresauts font craindre le pire. En effet, il se murmure que chaque éruption présage de l'arrivée d'un grand dragon !


Informations complémentaires : ICI

Mon avis :
Cette BD écrite et dessinée par Juan Gimenez nous plonge dans l'univers du moyen âge à l'époque des châteaux et grands royaumes. L'histoire commence avec une troupe d'artistes familiale qui se rend dans un château pour se donner en spectacle ; à peine arrivés, les habitants du castel subissent un tremblement de terre, révélant l'existence d'une malédiction (avec dragon et tout le toutim) qui semble liée à un membre de la troupe... Mystère, mystère...

Dragon, châteaux, fêtes, intrigues politiques, félonie, siège, amitié, sang, violence... Tout y est pour rendre cette BD de fantasy intéressante... Pourtant on reste sur notre fin. Oh, bien sûr, quelques personnages sont intriguant, le mystère entourant le dragon aiguillonne la curiosité, mais les bonnes idées ne sont pas mises en lumière dans un bric à brac de clichés et d'éléments rappelant fortement un certaine caste des méta-barons dessiné par... Juan Gimenez...

En parlant du dessin, il n'y a pas grand chose à dire quand on connait le style de Juan Gimenez. Entre dessin et peinture, le monsieur sait tirer parti de son art pour faire ressentir les émotions et mettre le lecteur dans l'ambiance. Son dessin est en tous cas assez bien adapté à cette histoire d'héroic-fantasy assez classique.

Cette BD agréable à lire nous donne envie de découvrir la suite, pas pour son originalité ou son brio mais parce que ce premier tome est plutôt une introduction. Il faudra donc attendre la suite pour juger.

6,5/10 Pas totalement convaincante cette nouvelle série saura plaire aux fans de Juan Gimenez, à ceux qui aime l'héroïc-fantasy classique ou à ceux qui auront la patience d'attendre la suite pour savoir si cette histoire de bestioles à écailles vaut vraiment le détour...

Aurélien

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article