Fiche n° 771 : Le Baron rouge de Pratt

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
baron_rouge.jpg

Résumé :
Écrit et illustré par George Pratt, Le Baron Rouge - Par-delà les lignes est un magnifique album dépeignant les tourments émotionnels qui accablent les vétérans de guerre à la suite des conflits auxquels ils ont participé. Le Baron Rouge Hans von Hammer, le plus grand as de l'aviation de la Première Guerre mondiale, revit l'horreur de sa jeunesse alors qu'il est interrogé par un ancien du Viêtnam...

Informations complémentaires : ICI


Mon avis :  
1969. Alors que Hans von Hammer, as des as de la Première Guerre Mondiale, vit ses derniers jours, un journaliste vient l'interviewer sur ses souvenirs de guerre. Rapidement, von Hammer comprend que l'homme qui lui rend visite n'est pas un journaliste mais un vétéran du Vietnam. Brisé par ce qu'il a vécu, ce dernier cherche auprès de l'aristocrate prussien la réponse à la question qui l'obsède : comment a-t-il pu continuer à vivre après avoir vu et vécu tant d'horreurs ? Les souvenirs s'égrènent de part et d'autres comme autant de témoignages de la folie et de la barbarie des hommes et de ce que l'on doit devenir pour survivre et continuer à vivre.

Le personnage du Baron Rouge, Hans von Hammer, fut créé en 1965 par l'illustre Joe Kubert et proposait déjà une version inédite et sombre du premier conflit mondial aux antipodes de publications comme Sergent Rock, aussi chez DC. Georges Pratt a poursuivi dans cette veine et nous livre un récit simple mais fort sur la guerre qui évite l'écueil du pathos grâce à une grande pudeur. Il montre là un talent de conteur certain dont on peut regretter qu'il n'en ait pas fait plus usage depuis (la publication originelle date de 1989).

Quand à la partie graphique, c'est tout simplement une merveille. Qu'il s'agisse des combats aériens de biplans ou de l'enfer viêt, Pratt éclabousse ses planches de sa classe et de son talent. La couleur directe employée ici est une très grande réussite.

Ce récit fut initialement publié en France en 1991 par les éditions Comic USA. Vu la difficulté à le trouver actuellement à un tarif abordable, on ne peut que saluer l'initiative de Panini de rééditer cet album. On regrettera simplement qu'il n'ait pas eu les honneurs d'une couverture cartonnée là où une daube comme le Superman - Le Monde selon Atlas, lui y a eu droit.

8.5/10 Un récit fort et poignant, tout en retenue et mis en image par un talent hors-norme. A ne pas manquer.

Winter

Publié dans Critiques Comics

Commenter cet article

clovis simard 11/11/2011 13:37


Blog(fermaton.over-blog.com).No.1- THÉORÈME BARON ROUGE. - QUI DIT VRAI ??