Fiche n° 768 : L'Héritier de l'Automne (Le Coeur de Gemme 1) de Carwyn et Fahnestock

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
heritier_automne.jpg

Résumé :
La cité d'Ohndarien est le Joyau du Monde connu, le dernier bastion de justice et de liberté, gouverné par les Enfants des Saisons, huit hommes et femmes choisis pour leur valeur et leur noblesse par le Coeur de Gemme. Mais lorsqu'un maître ambitieux et brutal s'en empare, les destins basculent, et bientôt...
L'Héritier de l'Automne s'accroche à la vie dans l'enfer des Neuf Carrés, un jeu meurtrier de gladiateurs. Une jeune prodige de la magie affronte ses peurs et endure les épreuves d'une sorcellerie érotique pour libérer son âme. Une femme de pouvoir risque sa vie pour libérer sa cité et son peuple. Un mystérieux assassin aime une reine d'un amour impossible. Et loin de là, une enfant dont les rêves renferment une terreur ancestrale commence à se réveiller...

Informations complémentaires : ICI


Mon avis :

Annoncé comme l'un des poids lourds de la Fantasy aux éditions Bragelonne pour 2010, l'Héritier de l'Automne impressionne dès sa prise en main. Un bon pavé, une illustration bien classe, deux ou trois croquis de villes magnifiques qui se cachent dans les pages intérieures et un 4ème de couv' assez mystérieux. Le packaging est réussi !

L'Héritier de l'Automne propose une histoire mystérieuse et originale. Les premiers chapitres se dévorent rapidement, et on y prend vite goût : plusieurs personnages auxquels s'attacher, une pratique magique érotique, de grands méchants qui complotent, de terribles plans qui prennent forme et une cité-état flamboyante à découvrir. Cela va plutôt vite, le style littéraire est simple et efficace. C'est frais sans vraiment être original.

Certains clichés de la fantasy semblent inévitables mais les auteurs s'en tirent relativement bien pour nous sortir des sentiers battus. Les descriptions sont pour la plupart utiles à l'intrigue et ne trainent pas en longueur, les événements s'enchaînent sans accorder de pause et les rebondissements sont nombreux. L'histoire se focalise sur deux ou trois personnages clefs mais s'autorise quelques écarts aux côtés de personnages secondaires. Que de bonnes surprises !

Et puis soudain, au milieu du livre, la magie ne semble plus opérer. L'intrigue s'épaissit – pour notre plus grand plaisir – tandis que nos héros s'affadissent peu à peu pour ressembler de plus en plus aux héros lambda d'une quelconque saga. On peine un peu quand on constate ce changement de cap. On découvre donc que les méchants sont des méchants et que les gentils sont des gentils. C'est suffisamment agaçant de retomber dans ces clichés pour être souligné. Le livre ne perd pas de souffle et on ne s'ennuie guère à suivre ces aventures. Il y a tout de même une somme de bonnes choses dans ce bouquin.

On pourra arroser de critiques cet ouvrage sur les images de la fantasy qu'il véhicule. Un domaine à mon goût encore trop borné. Mais il faut bien admettre qu'on a finalement passé un très bon moment avec lui. C'est une histoire au rythme soutenu, le premier tome laisse entrevoir plusieurs pistes pour une suite mais il peut très bien finir ainsi..

7/10 Un bouquin vif qui tiendra en haleine. Une bonne surprise, deux nouveaux auteurs à suivre.

Boulet-Time

Publié dans Critiques Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article