Fiche n° 767 : Les yeux d'Edith de Djian et Ryser

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
yeux_edith.jpg

Résumé :
Cambremer, Calvados, au début des années cinquante. Louisette et Yves Préval travaillent à leur petite exploitation agricole. Ils ont deux jumeaux d’une dizaine d’années, Gérard et Fernand.Fernand est un petit roublard déluré alors que son frère Gérard, bègue et renfermé, est peu à l’aise en société. Un jour les Vendeuvre, des Parisiens, viennent s’installer dans la région. Leur fille Édith entre dans la même classe que les jumeaux Préval, qui la trouvent un peu pimbêche et ne l'apprécient pas. Pourtant, à l'occasion d’un anniversaire, Édith chante une chanson sur la place du village. C’est le coup de foudre pour Gérard, ébloui. Dès cet instant, toutes ses pensées tournent autour d'Édith. Mais son bégaiement reste un obstacle insurmontable. Après des nuits de tourment et de réflexion, Gérard propose à son frère de séduire Édith en se faisant passer pour lui, le temps de surmonter son handicap grâce à un orthophoniste. Une manière de se réserver la jeune fille...

Informations complémentaires :
Tome 1 : ICI
Tome 2 : ICI

Mon avis :
Nous sommes en Normandie, dans les années 50. Fernand et Gérard étaient deux jumeaux, mais Gérard vient de mourir. Il ne va pas manquer à son frère, pourtant, avant, ceux-ci semblaient être comme les deux doigts de la main, inséparables.

Seulement, Gérard avait un handicap, une particularité que Fernand lui enviait presque, qui lui donnait de l'importance, il bégaie. Plus commun que son frère, Fernand se sent délaissé, et fait tout son possible pour se faire remarquer. C'est alors que débarque Edith, dans la vie des deux jeunes garçons, qu'ils vont tenter de séduire, à deux, comme s'ils n'étaient qu'un...

A travers cette histoire d'amour atypique, c'est le portrait d'un jeunesse, d'un village, voire de toute une région que Les yeux d'Edith décrivent. Ce dyptique est pourtant très inégal. Le premier tome, sur l'adolescence et la rivalité naissante des deux frères, dans un contexte politique fort (où il ne fait pas bon être communiste dans cette petite bourgade du Calvados), sur cette histoire d'amour oscillant entre le Cyrano et le totalement glauque, est plutôt réussi, bien construit, captivant même.

Le second est malheureusement un poil décevant, souffrant de trop de longueurs, et manquant de crédibilité. Le premier tome est vraiment touchant, le second peut parfois paraître juste de trop. Après les affaires de village, les ragots et les manipulations politiques, le second tome décrit les errances d'un couple, puis d'un homme seul, rongé par ses actes, et hormis cette révélation quant à la mort de Gérard, il faut avouer que la flamme s'est éteinte...

5,5/10 Un premier tome plutôt réussi sur l'adolescence et la vie dans une petite bourgade du Calvados dans les années 50. Le second volume, termine malheureusement l'histoire de façon parfois un peu ennuyeuse.

C...

 

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article