Fiche n° 764 : Le Baiser du Démon (Danny Valentine 1) de Lilith Saintcrow

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
9782360510184-G.jpg

Résumé :
Danny Valentine – tempérament de feu et nerfs d’acier – est nécromancienne. Elle loue ses services au plus offrant et ressuscite les morts comme personne. Pourtant elle se serait bien passée de ce contrat avec Lucifer lui-même. Mais comment refuser, et espérer rester en vie ? Engagée pour tuer le fugitif Santino, démon de son état, Danny se voit affublée pour garde du corps d’un autre démon en qui elle n’a pas confiance, et de deux médiums. Cela dit dans cette affaire, ce n’est pas d’amis dont elle a besoin, mais plutôt d’un miracle. Car la dernière fois qu’elle a rencontré l’invincible Santino… elle a failli mourir !

Informations complémentaires : ICI

 

Mon avis :
Entre le titre, le nom de l'héroïne, celui de l'auteur et la couverture, je ne sais pas ce qui a bien pu me convaincre de lire ce roman. Parce que là, franchement, il y avait de quoi faire peur... Et pourtant.

Cette aventure est la première d'une héroine (presque) pas comme les autres. Danny Valentine est nécromancienne : elle réveille les morts pour qu'ils puissent accuser leur meurtrier. Oui, je sais, ça rappelle quelqu'un... Contrairement à , elle a suivi et survécu à un entraînement long et douloureux, à la fin duquel les enfants qui ont un don et ont appris à le maîtriser se font apposer un tatouage sur le visage afin de pouvoir s'en servir en toute légalité... et ainsi, s'exposer à la peur et l'incompréhension du commun des mortels. Bref, tout ne va pas si bien que ça dans le meilleur des mondes. Surtout pas quand un démon frappe à la porte de l'amie Danny pour lui annoncer que le diable a besoin d'elle... Oh bien sûr, à son ag,e on sait qu'il ne faut pas faire de pacte avec le diable, mais il y a des gens auxquels on ne peut pas dire « non » et parfois les ennemis de vos ennemis sont vos amis. Voilà donc notre nécromancienne, accompagnée d'un démon et de ses amis, en mission pour Lucifer dans une croisade qui se fera de plus en plus personnelle.

En créant un univers assez original, avec un système de dons et de pouvoir (qui rappelle un peu les RPG) mais surtout en mettant en scène des personnages qui ont de vrais personnalités, un vrai passé, une histoire et en distillant tous ces éléments au fur et à mesure d'une intrigue bien ficelée, Lilith Saintcrow arrive à surprendre son public.

8/10 Soyez prêts à laisser tomber vos présupposés, Le baiser du Démon, c'est bien plus que de la bit-lit.

 

Mitificus

Publié dans Critiques bit-lit

Commenter cet article