Fiche n° 763 : Léa ne se souvient pas comment fonctionne l'aspirateur de Gwango et Corbeyran

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
lea.jpg

Résumé :
Un sac poubelle éventré, un journal intime qui dépasse, et voilà Louis sauvé de sa panne d'inspiration. L'écrivain a enfin trouvé son sujet dans les pages du cahier. Une jeune femme, Léa, raconte comment subitement elle perd la mémoire des appareils ménagers : impossible de faire fonctionner une machine à café ou un grille-pain ! Cette situation ne fera pas rire son mari qui voit s'amonceler les piles de linge sale... Devant tant d'originalité, le roman devient vite un succès. Mais Louis ne cesse de se demander qui est cette Léa et ce que cache cette "amnésie ménagère"...

Infomations complémentaires : ICI

Mon avis :

A première vue, on pourrait penser que le thème de cette bande dessinée n’a rien de passionnant. Pourtant, Gwangjo et Corbeyran nous y font découvrir que tout n’est jamais aussi évident qu’on ne le pense. Cette histoire nous permet en effet de nous interroger sur le pouvoir de l’imagination, du hasard, mais aussi sur les conséquences de l’opportunisme.

De plus, le décalage entre le dessin de Gwangjo et le propos de Corbeyran crée une touche d’ironie tout à fait judicieuse, puisque celle-ci permet au lecteur de partager le désabu du personnage de Louis Levasseur, et ce, dès les premières pages. Mais c’est surtout lors du dénouement que cette ironie trouve tout son sens.

Cette bande dessinée est donc une réussite, tant sur le plan graphique que sur le plan textuel. Le dessin est épuré sans en être appauvri, tout comme le texte qui l’accompagne. Tous deux sont liés et s’accompagnent parfaitement l’un l’autre.
De plus, j’ai apprécié la mise en abîme qui permet, durant notre lecture, d’observer un auteur donnant naissance à son propre roman.

La lecture de cet ouvrage est tout ce qu’il y a de plus recommandable: elle vous fera passer un agréable moment. Cette bande dessinée est en effet un bel objet, et son contenu se révèle tout aussi sympathique. Cependant, j’ai trouvé dommage que ce thème ne puisse être plus approfondi. (Mais cela tient en grande partie du format requis pour une bande dessinée).

7.5/10  Une histoire moderne et traitée de façon originale

Allison

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article