Fiche n° 754 : les Enfants du Fleuve (Les Elus du Changelin 1) de Greg Keyes

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
enfants_fleuve.jpg


Résumé :

Le sang du dieu Fleuve coule dans les veines de la famille royale de Nhol. Hezhi, la plus jeune princesse, a bien du mal à comprendre la religion obscure qui gouverne sa vie et celle de son peuple. Isolée dans le palais loin des siens, elle craint désormais pour sa vie. Son cousin vient en effet d'être enlevé par les prêtres du Fleuve, conduit de force sous les fondations de la cité. Avec l'aide d'un vieil archiviste acariâtre, elle compte bien découvrir ce qu'est devenu Den.
Ailleurs dans le royaume, vit Perkar, un guerrier, amoureux d'une déesse menacée par le dieu Fleuve. Décidé à sauver celle qu'il aime, sa quête le mène vers Nhol. Sans le savoir, les deux adolescents se sont déjà rencontrés. Dans leurs cauchemars empreints de sang et de magie.

Informations complémentaires : ICI

Mon avis :
Un monde fantastique où les dieux marchent parmi les hommes, sous diverses formes, voici le décor que Greg Keyes a planté dans son diptyque des Elus du Changelin. Perkar, jeune homme en quête de gloire, va prendre part à une expédition vers la Montagne où vit le Seigneur de la forêt, seul habilité à accorder à son peuple des terres à cultiver, et ce, afin de faire cesser la guerre contre le peuple Mang, des nomades vivant aux frontières de leurs terres. En parallèle, Hezhi, jeune princesse du Royaume du Fleuve, cherche où les prêtres ont emmené son cousin.

Une intrigue relativement classique (voyage iniatique, découverte de compagnons, changements à l’âge de l’adolescence), mais une écriture maîtrisée, des situations oniriques, des combats rythmés : on ne s’ennuie jamais. Le point fort de ce livre est la présence aux côté des héros de Dieux, de plus ou moins forte influence, mais qui ne cessent d’intervenir dans le récit. Tout tourne autour du Dieu Fleuve, un Dieu devenu si puissant qu’il tue les autres divinités autour de lui. Son existence bouleverse celle de nos deux héros, et même si, dans ce tome, on ne sait pas encore ce qui les réunit, on veut découvrir leur lien.

Un roman entraînant, rythmé et bien ficelé qui ne bouleverse pas vraiment les codes de la Fantasy, mais qui propose une vision différente de la divinité (Krom !). En clair, un très bon livre, même s’il n’est pas à classer dans la catégorie des grands livres.

7/10 Vous allez passer un excellent moment en lisant ce livre, et même s’il ne révolutionne pas le genre, n’est-ce pas là ce que l’on attend d’un bon roman ?

Etienne

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article