Fiche n° 751 : Du Plomb dans la tête (Intégrale) de Wilson et Matz

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
plomb_tete.jpg

Résumé :

A New York, deux tueurs professionnels abattent un sénateur alors qu’il se trouve en galante compagnie, avec une mineure. Le scandale recherché est étouffé par la police mais le FBI s’en mêle. Il semble que les enjeux politiques soient trop importants pour laisser faire la police. Sacrifié par leur commanditaire qui veut à tout prix empêcher que l’on remonte jusqu’à lui, les deux exécuteurs se retrouvent à leur tour pourchassés par des assassins et par la police. Du polar classique, mais revisité à la sauce Tarantino. Humour noir, décalage et action : un cocktail explosif et jubilatoire.

 

Informations complémentaires : ICI

 

Mon avis :

Au départ, ils sont quatre. Deux tueurs à gage et deux flics, liés par une même affaire, et que rien ne destine à s’entendre. On les suit en parallèle dans leur quête respective, commanditaire mystérieux pour les uns et coupables pour les autres. Tous, cependant, cherchent à comprendre pourquoi le FBI tente d’étouffer ce crime : le meurtre d’un sénateur et de la jeune call-girl qui l’accompagnait. Les cadavres s’amoncellent, et les événements amèneront deux des protagonistes à un rapprochement inattendu.

Tout commence par un dialogue absurde entre nos deux tueurs professionnels. Assis dans leur voiture, ils débattent des méritent des chaussures de confection haut-de-gamme… Et là, impossible de ne pas faire de comparaison avec la scène mythique de Pulp Fiction… Le ton est donné. Du début à la fin, les personnages hauts en couleurs et aux caractères en acier trempé nous entraînent dans une avalanche d’action et de violence doucement maîtrisée. Avec une certaine nonchalance et une pointe d’humour, toujours. On ne s’ennuie pas une seconde et les trois tomes réunis dans ce volume se lisent à une vitesse incroyable, sans essoufflement ni lassitude. Tant et si bien qu’à la dernière case, on en vient à regretter de ne pas retrouver notre nouveau duo de choc dans de nouvelles intrigues…

On dit adieu à la couleur dans cette édition spéciale été, et c’est tant mieux. Le noir et blanc, ainsi que le trait réaliste et les vignettes détaillées ajoutent un petit quelque chose d’authentique à cette immersion dans le milieu du crime américain. Alors bien sûr, on ne découvre rien de révolutionnaire dans le dessin de Wilson, mais il est juste et complètement en phase avec l’esprit général de la BD. La précision et le style chargé ne sont pas sans rappeler les comics des années 80, ce qui joue peut-être aussi dans l’impression que chaque personnage est, un peu, à sa façon, exceptionnel. Bref, une série plaisante et sur laquelle la seule réserve à émettre serait peut-être les quelques coquilles typographiques que l’on pointe çà et là.     

 

8/10 L’intégrale de « Du plomb dans la tête » est un petit plaisir à dévorer sans culpabilité. Des méchants qui ne le sont pas tout à fait, des flics pas franchement à cheval sur le règlement, et une sordide embrouille politique… On est dans le polar traditionnel, certes, mais efficace, indubitablement. À lire comme on regarde un bon film : téléphone coupé, et pop-corn à portée de main ! 

 

Cyrielle...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article