Fiche n° 744 : Zémal, l'épée de feu (Chroniques de Tramorée 1) de Javier Negrete

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
zemal.jpg

Résumé :

Forgée au feu des enfers par le dieu Tariman, Zémal l'Epée de feu recèle tous les pouvoirs qui conditionnent l'avenir du pays de Tramorée. À la veille de l'an mil son dernier détenteur vient de mourir et la guerre menace. Deux jeunes amis se lancent dans la quête de la lame de feu. Une épopée fantastique où le fracas des armes se mêle aux sortilèges.

Informations complémentaires :
ICI


Mon avis :

Javier Negrete… Que ce nom chante à mes oreilles…

Ceux qui suivent régulièrement le blog auront peut-être remarqué un léger penchant de ma part pour cet écrivain espagnol. Alors oui, quand on parle de Negrete je ne suis pas très objectif. Mais les chroniques de Tramorée sont les premiers livres que j’ai lus de lui, donc je serais surement plus impartial. On verra bien.

Les Chroniques de Tramorée
, c’est avant tout l’histoire de Derguin Gorion, jeune Ibtahan (apprenti guerrier n’ayant pas réussi l’épreuve pour devenir Tahédoran, maître de l’épée) partant à la conquête de Zémal, la légendaire épée de feu forgée par Tariman. Accompagné de son maître Kratos May, tahédorna aux neufs marques de maîtrise (plus un tahédoran possède de marque, plus il est puissant.), de son ami Mikhon Tiq et de Linar le Kalagorinor (mage extrêmement puissant), ils partent sur les routes, défiant Togul Barok, prince d’Aïnar, lui aussi parti à la poursuite de l’épée.

L’histoire, lorsqu’elle est racontée aussi simplement, parait extrêmement classique, voire simpliste. Et pourtant Javier Negrete possède cette étincelle de génie qui lui permet, par une écriture que je n’héisterais pas à qualifier de superbe, des personnages incroyablement cohérents, un univers riche, au carrefour entre diverses mythologies (Tolkien en a fait autant dans les années 50, rappelez-vous…comment ça je suis pas objectif ?),  à nous aspirer dans son monde, à nous faire suivre cette quête comme si c’était la notre…

J’aimerais m’attarder sur une facette de l’univers de Tramorée : les accélérations, ou tahiteï. Lorsqu’une ibtahan ou un tahédoran récite la suite de chiffre qui correspond à une tahiteï, il entre en accélération. Un flux d’adrénaline traverse son corps, et fait doubler sa vitesse, voire plus, au prix d’une grande fatigue par la suite. Il existe différents niveaux de tahiteïs : protahitei, mirtahitei et urtahitei, dernière et secrète accélération. Alors évidemment, des guerriers accélérés, ça existe depuis belle lurette en SF, ou dans les mangas. Mais dans cet univers de fantasy, cela apporte un plus phénoménal, qui rend les combats tout simplement hallucinants. La maîtrise de l’action est un grand fort de Negrete, et il ne se prive pas dans ce livre.

8.5/10 Un livre fabuleux, une épopée de légende pour une épée de feu dans un univers riche et cohérent, un auteur génial. Voici Zémal. Negrete est un prince, longue vie au prince !

 

Etienne

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article