Fiche n° 735 : Bas de Gamme (Haut de Gamme 1) de Binet

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
bas_gamme.jpg

Résumé :

Christian Binet, créateur des fabuleux Bidochon, se passionne depuis toujours pour la musique classique. C'est d'ailleurs un compositeur et un instrumentaliste de talent. S’inspirant de son expérience des us et coutumes des musiciens amateurs, il dresse un hilarant portrait de cette faune étrange : professeurs frustrés, élèves sans talent, concertistes querelleurs et autres specimens délirants. Haut de gamme dresse un portrait jouissif et iconoclaste dans lequel se retrouveront tous les amoureux de musique.

Informations complémentaires : ICI

Mon avis :
Quand un pianiste professionnel, lassé du stoïcisme de son public, se laisse convaincre de devenir professeur particulier, ça donne de grands moments de bonheur ! Car, si celui-ci se montre assez sectaire quant à ce qu'il considère comme de « bons » compositeurs (Mozart en fait, quasi-exclusivement) et le fait lourdement sentir à ses élèves, il faut bien avouer que l'enseignement du piano à des esprits réfractaires ne s'avère pas toujours facile ! En effet, comment ne pas perdre espoir quand un élève, dont la femme est décédée en plein Fa dièse, refuse de jouer la sus-mentionnée note dans une sonate en sol majeur ? Surtout si les décès et les notes interdites s'accumulent jour après jour autours de lui. Et puis, que faire de ce gamin qui n'est ici que parce que ses parents ont hérité d'un piano, alors qu'il rêve d'apprendre la trompette ?

On retrouve bien sûr dans cet album tout le style et l'humour de Binet, l'inimitable créateur des Bidochons, et là encore, ça fonctionne. Un trait simple pour ne pas dire simpliste au service de petites histoires savoureuses et drôles. C'est son regard acéré mais très réaliste sur le monde qui l'entoure qui font de Binet un scénariste de talent. Il nous offre comme toujours des situations légèrement absurdes mais auxquelles on croit volontiers, tant elles ont un petit goût de vécu.

Ce pianiste, cynique et blasé, c'est un peu le Dr House des cours de musique. Il n'hésite pas à dire leurs 4 vérités à ses élèves et préfère rester dans son fauteuil, à travailler sa future reconversion en charcutier, plutôt que d'assister impuissant au massacre des oeuvres de Mozart. Bien sûr, c'est un élitiste sans compassion, mais on s'attache. Et on en redemande ! 

8/10 Non, Binet, ce n'est pas que Les Bidochons ! Dans Haut de Gamme, on retrouve son humour légèrement acide, et sa vision du monde souvent cynique mais toujours très juste. C'est d'ailleurs ce qui est tellement drôle Cette fois, c'est à l'univers de la musique et des cours particuliers qu'il s'attaque, et c'est irrésistible ! Pour les musiciens débutants ou confirmé, et même pour tous les autres !


Cyrielle

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article