Fiche n° 708 : Block 109 - Etoile rouge de Brugeas et Toulhoat

Publié le par C...

Couverture :
etoile-rouge-copie-2.jpg
Résumé :
Le 22 juillet 1944, l’URSS est envahie par les troupes du IIIe Reich. Le 12 octobre de cette même année, les pilotes du 3e Groupe de Chasse “Normandie” atterrissent à Ivanovo pour combattre aux côtés des troupes soviétiques.

Informations complémentaires :   Ici


Mon avis :
      
Nous sommes en 1944, l'assassinat d'Hitler trois ans plus tôt a changé définitivement la face du monde. Contre toute attente, l'Allemagne en est ressortie encore plus puissante et les alliés s'apprêtent à vivre leurs dernières heures. Sur le front est, des soldats français ont rejoint les troupes soviétiques, pour tenter, aux commandes de leurs vieux avions, de repousser encore l'inévitable, face à l'aviation allemande et ses moteurs à réactions...

       Block 109 avait dressé les cadres d'un monde différent, qu'un événement tout simple allait plonger dans un chaos interminable. Place maintenant à une série de one-shots, mettant chacun en avant un lieu, des hommes, une ambiance différents.

       Avec Etoile rouge donc, on se retrouve en 1944, sur le front est, aux côtés de l'esquadrille du "Normandie", aux prises à l'aviation allemande. Nouveau format, cartonné, avec beaucoup moins de pages que son prédécesseur, celui-ci ne joue absolument pas dans la même cour.

       Beaucoup plus court, beaucoup moins dense et donc, beaucoup moins riche aussi, il se résume à une presque classique histoire d'aviation, parfois un pe confuse, devant son intérêt essentiellement au cadre "uchronique" dans lequel il prend place. Les auteurs ont voulu développer, dans chaque one-shot, différentes ambiances, il parait donc presque logique que l'on n'accroche pas à toute.

       N'étant pas particulièrement fan des histoires d'avions, j'ai été beaucoup moins emballé par Etoile rouge que par Block 109. Pourtant, malgré tout, on retrouve suffisemment d'éléments qui avaient fait la force du volume originel pour passer un bon moment, même sans aimer les avions.

       Tout l'aspect graphique atteint une nouvelle fois des sommets, encore principalement en ce qui concerne la mise en scène et les cadrages, ultra-dynamiques. C'est beau, c'est bien écrit, tout simplement. Le seul problème d'Etoile rouge est donc, d'un point de vue très personnel, son thème, les avions.

       Mais qu'importe, ce volume s'insère dans une série qui s'annonce passionnante, variée, riche et originale. Dans ces 5 volumes prévus, il y en aura bien un qui vous plaira moins que les autres, j'attends donc les autres avec impatience, puisque je pense avoir déjà trouvé le mien. Et même là, je le répète, j'ai quand même passé un très bon moment.


7/10 Presqu'obligatoirement moins bon que son ainé, tant celui-ci était réussi, Etoile rouge est une histoire d'aviation se déroulant dans le monde de Block 109. Premier volume d'une série de one-shots qui s'annonce, dans l'ensemble, exceptionnelle.

C...

Publié dans Critiques BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article