Fiche n° 700 : Kramik la canaille (Petit poilu 7) de Bailly et Fraipont

Publié le par Cyrielle...

Couverture :
petit poilu 7
Résumé :
Petit Poilu rencontre la terreur de la ferme : Kramik la canaille! Ce matou charmeur entraîne notre Petit Poilu à faire les 400 coups et à embêter tous les animaux de la ferme ! En plus, il n'est vraiment pas sympa avec Pou-pou, le pauvre petit poussin perdu et orphelin... Petit Poilu découvre qu'il n'est pas toujours facile de choisir les bons amis...

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=37186

Mon avis :
Petit Poilu, c’est simple et efficace. Ce tome ne fait pas exception : toujours le même scénario de base (Petit Poilu se lève, se prépare pour aller à l’école, se met en route… et se fait embarquer dans les aventures les plus folles. Bien sûr, tout finit bien, il rentre chez lui et se couche en regardant le souvenir qu’il a rapporté de son périple) et un message différent à chaque fois.

Dans cet album, notre petit héro se retrouve malgré lui dans une ferme, où il lie connaissance avec Kramik, un jeune chat facétieux. Ce dernier va entraîner l’influençable Petit Poilu dans ses bétises. Mais sa méchanceté avec Poupou - le petit poussin désemparé - va vraiment trop loin, et Petit Poilu se rend compte que Kramik n’est pas un copain très fréquentable…

Visuellement, cette série est un régal. Des couleurs acidulées, des dessins hyper expressifs malgré leur simplicité, de quoi plaire aux enfants dès le premier coup d’œil. Le scénario est bien sûr basique mais adapté à son public, et tout l’intérêt de la chose réside dans l’absence de texte. Les parents pourront donc raconter l’histoire à leur manière, ou même laisser leur bout de chou trouver ses propres mots pour exprimer ce qu’il voit, ce qu’il comprend.

Chaque album contenant sa part de morale, celui-ci ne déroge pas à la règle. En gros, ici, on pourrait résumer ça par « tu vois, il ne faut pas se laisser influencer par ses petits camarades » ou « les enfants qui ont l’air cool parce qu’ils font des bêtises ne sont pas forcément de bonnes relations à avoir » ou encore « cherche pas, les parents ont toujours raison, si je te dis que tes potes sont des gros nazes, c’est que c’est vrai et puis c’est tout ». Bref, chacun saura formuler à sa façon l’idée globale de l’histoire…

10/10 Comme les 6 précedents, cet album est une vraie réussite. Les tout petits (la série s’adresse aux plus de trois ans… mais tout de même à peine plus !) adoreront se plonger dans cette BD sans dialogues, drôle et mignonne de la première à la dernière page. Quant aux parents, ils y trouveront un excellent support pour discuter avec leur progéniture de l’épineux problème des mauvaises fréquentations… Tout un programme.

Cyrielle...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article