Fiche n° 680 : Le voyage de Kuro de Satoko Hiyuduki

Publié le par C...

Couverture :
le-voyage-de-kuro.jpg
Résumé :
Kuro est une jeune fille qui voyage en portant un cercueil sur son dos. Sen, une étrange chauve-souris douée de parole l’accompagne dans ses péripéties. Elle intrigue ou effraie mais n’hésite pas à aider les personnes qui en ont besoin. Qui est-elle ? Que contient son cercueil ? Qu’est-ce qui l’a poussé à entreprendre son voyage ?


Informations complémentaires :
Tome 1 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=36834
Tome 2 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=36835


Mon avis :
       Une jeune fille se balade, sans raison, sans but, avec pour compagnon une chauve-souris nommée Sen, et son cercueil sur le dos. D'où vient elle, ou va-t-elle ? Comme elle le dit "De là... par là...". Son nom, elle ne le dit à personne, et comme elle est toujours vétue de noir, elle se fait appeler Kuro (signifie "noir" en japonais).

       Un jour, elle découvre dans un laboratoire deux intrigantes petites créatures, aux pouvoirs étranges, comme celui de changer de couleurs ce qu'elles touchent. Sujet d'expérience d'un professeur fou, elles se nomment Nijuku et Sanju (ce qui signifie 29 et 30). Leur présence va non seulement égayer le voyage de Kuro, mais aussi lui donner un but, celui de trouver un sens à leur vie, à leur existence.

       Aider les autres, aller de rencontres en rencontres, c'est en tout cas ça qui rythme son voyage. De petites histoires qui se succèdent et qui nous apprennent à chaque fois à aller au delà des apparences. Pourquoi cette petite fille aux oreilles pointues, vétue de noir, portant un cercueil et accompagnée d'une chauve-souris serait elle une sorcière ou un vampire ? Qu'est ce que c'est que ces préjugés ? Non, Kuro est une voyageuse, une simple voyageuse, qui ne pense en plus qu'à aider les gens, qui lui sont pourtant parfaitement étrangers.

       Ce voyage est pour moi à rapprocher d'Amulet de K. Kibuishi, puisqu'il constitue une sorte d'alternative de qualité à la surproduction de shojo (manga pour filles) qui pense qu'une petite fille n'aime que les histoires de jeunes filles aimant un garçon au premier regard, avec du rose et des paillettes. C'est une histoire intelligente, un véritable voyage initiatique onirique, poétique et surtout intrigant.

       Graphiquement superbe, surtout dans les quelques phases en couleurs, il souffre pourtant d'un léger défaut : sa construction. Sur le haut de la première page, on peut lire "se lit de haut en bas", ce à quoi on a envie de répondre "heu, oui... comme tout, non ?". Il faut en fait comprendre "se lit en colonnes, de haut en bas, puis de droite à gauche". Mais alors pourquoi Kana a-t-il gardé le schéma classique des manga pour expliquer la lecture en dernière page, alors qu'il n'est pas valable pour celui-ci ? Un détail me direz-vous, qui marque quand même un certain laxisme éditorial, et apporte une pointe de confusion durant les premières pages.


7,5/10 Un superbe voyage initiatique à la rencontre d'une petite fille énigmatique, avec un cercueil sur le dos, accompagnée d'une chauve-souris, à l'assaut des idées reçues. C'est beau et ça change des shojo habituels.

C...

Publié dans Critiques Manga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article