Fiche n° 683 : Sherlock Holmes et les vampires de Londres de Cordurié et Laci

Publié le par C...

Couverture :
Sherlock-Holmes-et-les-vampires-de-Londres.jpg
Résumé :
Mai 1891. Sherlock Holmes a péri dans les chutes de Reichenbach en affrontant son plus grand adversaire, le Professeur Moriarty. C’est du moins ce qu’affirme la presse. Une version hasardeuse, car Holmes est bien vivant et compte tirer profit de sa mort présumée pour parcourir le monde. Mais, s’il est aisé de tromper le commun des mortels, d’autres ne se laissent pas si facilement convaincre. Holmes voit ses projets contrariés quand des vampires londoniens retrouvent sa trace à Paris. Commence alors la plus sombre enquête du détective contraint de pourchasser Owen Chanes, un vampire défiant l’autorité de son maître. Une enquête qu’il devra résoudre au plus vite, sous peine de voir la vie de ses proches menacée...

Informations complémentaires :
Tome 1 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=35649
Tome 2 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=36986


Mon avis :
       Sherlock Holmes est mort dans les chutes de Reichenbach. Du moins, c'est ce qu'il est content de faire croire à tout le monde, afin de profiter de vacances bien méritées, à Paris.

       Mais de l'autre côté de la Manche, un vampire assassine des notables, aux yeux de tous. Ce manque de discrétion agace sa communauté, qui n'arrive à se saisir de lui, et fait donc appel aux services du plus célèbre des détectives pour mettre un terme à ses agissements, n'hésitant pas à prendre Watson en otage, pour s'assurer de la réussite de la mission...

       Sherlock Holmes part déjà avec 3 gros handicaps. D'abord, un personnage mythique à ne pas dénaturer ou ridiculiser. Ensuite, un titre presque repoussant, proche du ridicule même quand on ne connait pas la BD. Enfin, des illustrateurs différents pour la couverture et l'intérieur, ce qui est toujours source de déception.

       Pour ce dernier point, cette idée de déception est vite balayée. Bien sur, les planches ne ressemblent pas et ne sont certainement pas de la qualité des superbes couvertures de J-S Rossbach, mais c'est bien normal, faire un intérieur de cette qualité prendrait des années. Pourtant, celui-ci est loin d'être mauvais, au contraire. On est tout de suite plongé dans cette ambiance sombre, embrumée, entre paris et Londres. En somme, un dessin différent, mais néanmoins excellent également.

       Pour ce qui est du personnage, et bien sur de l'intrigue, les auteurs ont choisi de prendre un moment de la vie de Sherlock Holmes jamais décrit dans les romans, et permettant ainsi certaines liberté. Ils créent ainsi une enquête bien ficellée, teintée de surnaturelle, dynamique, pleine de rebondissements, tout simplement captivante. Des personnages charismatiques, une alternance mesurée entre humour, action et ambiance malsaine, cette aventure de Sherlock Holmes en deux volumes est une excellente surprise.

       Pour ce qui est du titre maintenant. il faut avouer qu'il n'y a pas grand chose à faire. Pourtant, il faut bien le reconnaitre, c'est une histoire où Sherlock Holmes enquête, à Londres, avec et contre des vampires. Alors après tout, pourquoi pas ?


7,5/10 Des couvertures sublimes, un intérieur différent mais de grande qualité également. Une ambiance embrumée, une enquête rythmée et passionnante, teintée de surnaturelle, ce Sherlock Holmes n'est rien d'autre qu'une excellente surprise.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article