Fiche n° 679 : Les Yeux d'Harry de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :

yeux_harry.jpg

Résumé :
Deux hommes que tout sépare sont précipités dans une aventure où amis et ennemis, réalité et faux-semblants se confondent.
Inde, État du Kerala. Jan Craven, ex-journaliste désabusé, tombe dans un trou recouvert de branchages. Pris a piège, il se désespère, quand surgit un être hirsute qui lui urine dessus en débitant des phrases incompréhensibles et repart sans daigner l’aider. Sorti d'affaire des heures plus tard, Jan retrouve la trace d’Harry, cet drôle d’individu qui vit dans les arbres. Intrigué, jan renoue avec son instinct de journaliste et s'attache aux pas de ce mystérieux personnage. Dès le début de leur périple, les deux hommes sont menacés de mort. et pourchassés. Leur survie passera par la résolution de ce nœud d’énigmes : qui est Harry ? Comment a-t-il perdu une partie de ses capacités mentales ? Qui cherche à l’éliminer ? Pourquoi ?
Une quête haletante et désespérée, qui nous mènera de l’Inde au Sri Lanka, des îles Anglo-normandes à Paris, jusqu’à une vérité glaçante.

Informations complémentaires:
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=37140

Mon avis :
C’est toujours avec angoisse et excitation que j’ouvre un livre du couple Camut & Hug. Quel jus va-t-il sortir de ces deux moitiés d’orange. Pour ceux qui ne connaissent pas cette écriture à quatre mains, et se demandent ce que ce thriller vient faire ici, je fais faire un rapide flash-back sur le pourquoi du comment. Tout commença il y a quelques années […] couverture intrigante chez Bragelonne […] tétralogie mélangeant habillement fantastique, ésotérisme et thriller […] auteur : Jérôme Camut, cycle : Malhorne [...] coup de foudre avec la plume et l’univers dudit auteur qui lui-même coup de foudre avec Nathalie Hug, et voilà que quelques temps plus tard, naissance du premier opus de la trilogie « Les voies de l’Ombre ». Et soudain, c’est le drame, tout s’enchaine.
-    Trilogie « Les voies de l’Ombre » thématique abordée, psychopathe mégalomane voulant maîtriser le monde civilisé.
-    « Les Eveillés » : psychopathe là aussi, où la frontière entre sciences et surnaturel (rêve, sommeil, subconscient…) est floue mais bigrement prenante, les racines du scénario prenant place il y a plusieurs siècles.
-    « Trois fois plus loin », thriller qui naît en Amazonie, changement de décor, mais toujours aussi efficace. Thématiques de l’archéologie et du mysticisme évoqués.

Et donc maintenant, « Les Yeux d’Harry ». L’histoire d’un sacré énergumène, retrouvé par Jan Craven, journaliste déchu de ses fonctions, lors d’un voyage pour se ressourcer en Inde. Cette rencontre donne le ton du livre, le journaliste se trouvant pris au piège, dans un trou recouvert de branchages, et voit ce bon Harry venir lui uriner dessus tout en déblatérant des inepties. Qui est-il ? D’où vient-il ? Formidable débile, des temps nouveau… Telles sont les questions auxquelles va tenter de répondre notre cher Jan, qui y voit là son instinct de journaliste reprendre le dessus, mais aussi une occasion se remettre en selle professionnellement parlant. Seulement voilà, en voulant découvrir le passé d’Harry, Jan met le doigt dans un engrenage qui le dépassera bien vite, la machine est lancée. Car à n’en pas douter, l’histoire d’Harry n’est pas nette, et déjà une question se pose, est-il vraiment arriéré ? Une course poursuite s’engage dès lors, prenant essor dans cette jungle en Inde, afin de faire machine arrière, et revenir sur les pas qui ont mené Harry dans cet endroit où il vit depuis une dizaine d’années. Une période de solitude qui lui a permis de tenir éloigné ses détracteurs, car bon sang de bonsoir, il y en a du monde qui lui veut du mal. Un dédale d’intrigues, de raisonnements, de questions, qui vont ponctuer le récit de nombreux rebondissements, comme savent si bien le faire les auteurs.

Autant dire que le journaliste ne se fera pas beaucoup aider par son compagnon d’infortune. Une complicité entre ces deux personnages va naître rapidement, et se renforcer au fil de leur aventure. L’un des gros points forts de ce dernier roman est dû à cette relation, à la bonhomie d’Harry face à l’exaspération de Jan, qui à chaque fois s’adoucie tellement le phénomène est touchant, naturel et spontané dans son comportement et ces répliques qui m’ont bien souvent fait rire.

Pour ceux qui ont lu Malhorne ou les autres thrillers du couple, sachez que l’écriture reste la même, franche, directe, un chapitrage court qui donne toujours autant de dynamisme à la lecture.

Tous ces éléments donnent naissance à une histoire haletante, qui, et ça sera ma seule ombre au tableau, se finit de manière un peu trop brusque. Beaucoup de questions restent en suspens (pour une suite ?), mais aussi une rapidité des enchaînements qui va crescendo à la fin de l’histoire. D’un côté cela colle bien avec la vision que doit ressentir Jan et ses acolytes de la situation qui leur échappe dans une certaine mesure, mais d’un autre côté le lecteur se sent un peu perdu, et aurait je pense, aimé davantage d’explications.

7/10 Je ne peux pas dire qu’il s’agisse de mon point de vue du meilleur thriller des auteurs, ma préférence allant à la trilogie des « Voies de l’Ombre » pour sa construction, et « Les éveillés » pour l’émotion forte qu’il suscite. Il n’en reste pas mois une histoire intéressante, mêlant intrigue tortueuse et humour burlesque avec ce couple « Moi c’est Harry et lui copain Jan » qui nous emmène jusqu’à un épilogue qui laisse libre court à notre imagination.

SebO

Publié dans Critiques Policier

Commenter cet article

Erwelyn 30/05/2010 12:31


Oui, je ne pense pas non plus que ce roman marquera la bibliographie des auteurs, sauf si comme tu le suggères, une suite vienne enrichir cette première aventure. Toutefois, cela reste un roman des
plus rocambolesques, digne des romans d'aventures feuilletonistes d'une époque révolue mais qu'il est plaisant de retrouver de temps en temps chez les auteurs modernes. Une lecture donc plaisante
pour l'été qui arrive.