Fiche n° 672 : Mamette de Nob

Publié le par Cyrielle...

Couverture :
mamette.jpg
Résumé :

Toute en rondeurs et le chignon vissé sur la tête, voilà une adorable grand-mère qui a oublié de grandir. Loin d'être une mamie nostalgie, Mamette est une gourmande de la vie qui tente de rester connectée au monde moderne. Pas toujours facile de comprendre le langage SMS des bambins du quartier, mais elle a plus d'un tour dans son cabas pour leur enseigner les bonnes manières. Et sur le banc du square où Mamette, la revêche Mam'zelle Pinsec et les autres refont le monde, les discussions vont bon train et sont rarement tristes. Dans leur paradis envahi de pigeons, elles posent un regard décalé et comique sur notre quotidien. À la fois douce et sucrée, Mamette va vous faire fondre à coup sûr !

Informations complémentaires :
Tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=19561
Tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=25746
Tome 3 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=30200
Tome 4 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=34231

Mon avis :
Mamette, c’est une petite vieille ordinaire. De celles qui ne comprennent pas grand chose aux nouvelles technologies - mais s’y essayent quand même -, vous mitonnent des plats en sauce parce que les « ambourgeures » ça fait grossir, se mêlent de la vie sentimentale de leur fiston de 50 ans… Bref, une brave grand-mère comme il s’en fait beaucoup.

Quoique… Parce que Mamette, elle a ce petit quelque chose en plus qui la rend si attachante. Rien de défini, juste une personnalité un peu plus belle que la moyenne. L’amour de son prochain peut-être… ou l’amour des pâtisseries qu’elle dévore en cachette pour préserver son régime. Que ce soit avec ses amis (et notamment la grincheuse et irrésistible Mam’zelle Pinsec), au club des retraités, avec son fils ou encore avec Maxou, petit garnement qu’elle garde à ses heures perdues, Mamette est positive et drôle, dévouée, toujours vraie, mais pas sans caractère.

Du premier au 4ème tome, on suit cette petite dame au chignon proéminant dans ses aventures du quotidien. Au marché, dans son jardin, en pleine conversation avec son défunt mari sur la tombe de celui-ci, à l’atelier de loisir créatif… Les fans de suspens et de rebondissements passeront leur chemin. Pourtant, au fil des albums, il y a une vraie histoire avec des personnalités qui évoluent, et qui forment autour du personnage central un univers réaliste et plein de vie. Ces histoires entrelacées permettent à Nob de signer un quatrième album aussi savoureux que le premier, sans lassitude aucune du lecteur.

Le style graphique colle parfaitement à l’ambiance générale. Mignon, doux, coloré, et maîtrisé, rien de particulièrement novateur, mais un réel plaisir pour les yeux. Parfois, au détour d’une page, on tombe sur une planche à l’aspect vieilli qui nous offre un retour dans l’enfance de Mamette, et annonce la série « les souvenirs de Mamette » dont le premier tome La vie aux champs est déjà paru.

8/10 Pleine d’énergie, de générosité et de piquant, Mamette est la grand-mère idéale. À défaut d’avoir la même, on peut toujours lire et relire ces petites tranches de vie drôles et émouvantes, qui font sourire par leur authenticité et rire par le choc des générations. Une belle série qui donnerait (presque) envie de sacrifier sa grasse matinée du dimanche contre une blanquette de veau chez mamie !

Cyrielle...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article