Fiche n° 666 : Merlin de Sfar (puis Morvan) et Munuera

Publié le par C...

Couverture :
merlin.jpg
Résumé :
Merlin l'enchanteur, tout le monde sait qui c'est. Mais la jeunesse de Merlin, qui la connaît, hein ? Heureusement que Sfar et Munuera sont là ! Comme ça, on apprend qu'avant de devenir un enchanteur professionnel, il avait de chouettes copains nommés Tartine (l'ogre) et Jambon (le cochon, forcément) avec lesquels il faisait les pires bêtises.


Informations complémentaires :
Tome 1 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=5213
Tome 2 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=6816
...
Tome 5 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=4777
Tome 6 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=6815


Mon avis :
       Avant d'être le grand magicien que l'on connait, Merlin a aussi été un enfant. Fils du diable, déjà à l'époque, certes, mais un enfant quand même.

       Un jour, en forêt, il tombe sur un cochon, ou plutôt, un sorcier changé en cochon par une malédiction. Bref, un cochon qui parle, nommé Jean le Bon, qui va lui apprendre à changer les gens en chèvre. Mais d'abord, exerçons nous sur des champignons...

       Merlin, c'est la jeunesse du célèbre enchanteur, sa découverte de la magie, sa rencontre avec Viviane, petite princesse capricieuse. Une histoire pleine d'humour et d'absurdité, où le fils du diable va s'allier à un cochon qui parle et un ogre mangeur d'enfants et de cochons justement, un cochonanthropophogre, pour voler Viviane qui s'est moquée de lui, pour l'abandonner en forêt, où vivrait le-dit ogre, nommé Tartine, qui ne mange plus d'enfant, mais ça, elle ne le sait pas.

       Voilà un peu l'esprit de la série : de l'action et des situations loufoques ou complètement débiles, introduites par des tirades à rallonge et parsemées de jeux de mots pourris. Et oui, ce n'est pas parce qu'on est enchanteur, fils du diable, et tout ça qu'on n'a pas le droit de trouver que Jean le Bon, ça fait "jambon"...

       C'est drôle, super mignon (j'adore le dessin de Munuera), et complètement décallé. Le mythe arthurien revisité et mis à portée des petits et des grands, de bien belle façon.


8,5/10 Merlin, c'est la jeunesse improbable du célèbre enchanteur. Celle qu'il aurait vécue s'il avait eu pour amis un cochon savant et un ogre qui veut apprendre à lire. Entre finesse et débilité absolue, pour petits et grands.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article