Fiche n° 664 : Comme un poison dans l'eau de Yan Marchand

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
comme_poisson_eau.jpg

Résumé :

Meizi est une impératrice chinoise ; c’est aussi le nom que Walter a donné à son poisson rouge.
Majestueux et glacial, l’animal ne demande ni ne donne rien : il est fascinant. Walter en tombe amoureux. Et leur histoire aurait pu durer mille ans, mais une rumeur circule en ville : il y a un poison dans l’eau.

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=37521

Mon avis :
A la fermeture de cette novella, une fois de plus je me suis dit : "mais quelle chance de pouvoir lire à nouveau un texte de Yan Marchand". Car si une chose est certaine, c'est que cet écrivain possède une jolie plume. Une jolie plume qui pétrit, décrit, envisage, déforme et décortique notre petit cerveau d'humain à priori bien malade.

Non sans rire, on a ici une fois de plus un univers qui, petit à petit, bascule dans une absurdité grand-guignolesque, drôle et effrayante, et qui triture sans concession nos certitudes comme les deux titres précédents l'avaient déjà si bien fait. On est moins dans la veine fantastique que Métropolitain mais, comme pour Les Prothétiques, le délire est tel qu'on ne sait plus si c'est réel ou non. Les mécanismes de basculement du réel à l'irrationnel sont les mêmes mais on reste tout de même encré dans notre réalité, plutôt très exagérée... mais bon, on ne sait jamais. On approche ainsi la SF (post-apocalyptique) mais pas tout à fait.

Que feriez-vous si, du jour au lendemain, on vous annonçait que vous ne pouvez plus boire d'eau, que toutes les sources étaient empoisonnées ?... Et qu'en plus, vous possédez un magnifique poisson rouge - l'être le plus cher à vos yeux ? Serez-vous amené aux mêmes extrémités que notre personnage ? C'est bien écrit, bien pensé et rondement mené et, une fois de plus, j'attends le prochain titre de cet auteur surprenant avec grande impatience.

9/10 Un écrivain inclassable qui joue avec nos têtes... Et on en redemande. A la limite des genres, on se laisse emporter avec plaisir dans les circonvolutions de l'écrit et de l'intrigue, ma foi, bien torturée et intelligente.

Eric

Publié dans Critiques Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bidule 26/05/2010 11:43


Plus de faute, non, elle a été corrigée :-)


Etienne 26/05/2010 11:09


J'approuve, livre excellent!
De plus, l'auteur est extrêmement gentil!
Par contre, aucune faute dans le titre...


bidule 25/05/2010 18:24


Par contre, il y a une faute dans le titre... que je vous laisse trouver.


Meor 25/05/2010 16:55


Je ne peux qu'aller dans le sens d'Eric, une fois de plus Yann Marchand prouve qu'il manie codes et écriture à la perfection.
:)


Lelf 24/05/2010 18:17


Oh ben j'avais pas vu la critique mais je l'ai pris quand même ce weekend. ^^