Fiche n° 651 : L'assassin et la lampe (3 souhaits 1) de Gabella et Martinello

Publié le par Eric

Couverture :
3-souhaits.jpg
Résumé :
Le Moyen âge, quelque part en Orient...

Un jeune homme meurt... et ressuscite. Il était un haschischin, un tueur surentraîné. Il est devenu un djinn. Un génie, enfermé dans une lampe... Pour l’éternité ? Pas si sûr. Car il peut peut-être se libérer. S’il ne veut pas rester prisonnier de la lampe jusqu’à la fin des temps, il devra accomplir trois missions. Trois possibilités de découvrir ses pouvoirs et leurs limites. Trois aventures pour découvrir un monde nouveau, celui des Mille et une Nuits. Trois occasions d’explorer ses mystères et sa noirceur… Il devra atteindre les trois objectifs que son maître va lui fixer. Ses trois souhaits.

Une nouvelle approche de l’univers des Mille et Une Nuits par deux auteurs férus de cinéma d’action et de jeux vidéo.

Informations complémentaires :
http://critic.fr/detail_livre.php?livre=36479


Mon avis :
Passée la couverture tapageuse, passée l'impression que l'on va découvrir une énième série policée des éditions Soleil (erreur il s'agit ici des éditions Drugstore) et enfin, passé le léger effet "Prince Of Persia" que l'on peut aisément comprendre, la surprise est au rendez-vous.

Le dessin est plutôt agréable, voire carrément convaincant. Le seul petit bémol concernant l'aspect graphique est le manque d'originalité dans la mise en scène, le découpage très classique, les cases bien sages. On nous dit (voir résumé de l'éditeur ci-dessus) que les auteurs sont férus de cinéma d’action et de jeux vidéo, et bien cela manque tout de même pas mal du punchie que cette annonce peut laisser présager. Mais bon je tempère quand même, comme déjà indiqué le dessin est bon, les couleurs chaudes et plaisantes, les personnages attrayants. Sur tous ces aspects-là pas de soucis hein, que l'on soit bien d'accord ;o) C'est juste un petit regret, on aurait bien imaginé des cases un peu plus éclatées pour souligner certaines scènes, mais bon... 

L'histoire quant à elle, tout à fait bluffante dans ce premier volume, va nous emmener sur les terres des Djinns à la rencontre des contes et légendes arabisantes, ces contes que l'on a pu découvrir dans notre enfance. C'est bien écrit, bien mené et vraiment entrainant, a vrai dire au fil de la BD je me suis surpris à trouver le scénario vraiment bien fichu. Un homme surdoué dans toutes les formes de donner la mort va, pour prouver la force et la détermination de sa confrérie se suicider de manière tout à fait gratuite, mais là au seuil de la mort, une jeune femme va lui présenter une lampe, une lampe qui va le transformer en Djinn... En esclave...


7,5/10 Une bien belle surprise, entrainante et divertissante comme on les aime où action, aventure et imaginaire se conjuguent joliment pour notre plus grand plaisir.

Eric

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article