Fiche n° 643 : Un Chapeau de Ciel de Terry Pratchett

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
chapeau_ciel.jpg

 Résumé :
" Robin Deschamps Feegle, je vos demande maetnant d'alleu sauveu la ch'tite michante sorcieure jaeyante. Un rukeu est après elle. " Et voilà les Nac mac Feegle, les ch'tits hommes libres, sur le pied de guerre. Car un terrible danger menace leur protégée, Tiphaine Patraque, onze ans, apprentie sorcière : un rucheur veut s'emparer d'elle. Un rucheur, c'est comme un babar-l'ermite. Ça emménage en vous... et on ne peut pas le tuer. Alors tous les talents en herbe de Tiphaine ne seront pas de trop, non plus que ceux des Feegle, de fins bagarreurs, et peut-être faudra-t-il que s'en mêle maîtresse Ciredutemps, la sorcière de référence.
 

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=26963


Mon avis :
Enième opus de Terry Pratchett consacré au Disque Monde.
Vu la teneur des dernières productions, il était légitime de se demander si Pratchett n'avait pas épuisé le filon. Procrastination ou Ronde de nuit m'avaient laissé un arrière-goût de revenez-y-pas. C'est que je suis un fan des mages, des sorcières, de Mémé, Nounou, la Mort. Même Rincevent, allez, je suis bon prince. Mais le guet, bon, ben, voilà, quoi, c'est pas mon truc.


Heureusement, il y a cette collection parallèle, les romans du Disque Monde (notez la différence avec la collection principale : les annales du Disque Monde, les romans sont une collection destinée à la jeunesse initialement), des récits se déroulant dans le même cadre (le Disque Monde, vous l'aurez compris, j'en suis sûr) mais avec un je-ne-sais-quoi de différent, de plus frais, de pas pareil. Après Le Fabuleux Maurice et Les Ch'Tits Homme Libres, voici donc Un Chapeau de Ciel qui constitue une sorte de suite du précédent (vous suivez ? parce que Maurice n'avait aucun rapport sauf que ça se passait aussi sur le Disque Monde) avec en premier rôle la toujours jeune (11 ans désormais) Tiphaine Patraque et en guest les inénarrables, ineffables, hilarants, désopilants, horripilants, attendrissants, attendrisseurs (à force de taper), chtits hommes libres aka les pictsies aka les Nac Mac Feegles, merci pour eux.

Or donc, Tiphaine commence son apprentissage de sorcière auprès de maîtresse Niveau, toujours surveillée de près par les Nac Mac Feegles, (sorte de croisement entre un schtroumpf et un lutin, particulièrement agressif, rigolard et porté sur la bouteille) qui se sont entichés de Tiphaine depuis le tome précédent. Si Tiphaine se demande s'il est bien sage que des petits hommes bleus passent leur temps à l'épier en permanence, on peut compter sur eux pour la sortir des mauvais pas. Car une étrange créature, un ruqueux, est sur les traces de Tiphaine.
Un ruqueux, c'est un peu comme un babar-l'hermite (rien à voir avec Bernard ; enfin si pour la coquille mais c'est un éléphant à la peau fragile...euh, le babar je veux dire pas le ruqueux, bref ...) mais plus méchant et invisible et on ne peut pas le tuer. Un ruqueux, c'est un esprit errant qui cherche un corps dans lequel s'incarner et celui de Tiphaine avec son énorme potentiel de sorcière ferait bien l'affaire.

Drôle, frais, hilarant, ce roman est un bonheur. J'y ai retrouvé tout l'esprit des volumes consacrés aux sorcières (Trois soeurcières, Mécomptes de fées, Nobliaux et sorcières).
Le récit abonde de petites trouvailles succulentes, comme Oswald, les jeunes sorcières, les fourbis. Mais surtout, surtout, il y a Mémé Ciredutemps (je ne vous spoile pas, c'est indiqué en quatrième de couverture), toujours un plaisir et les Nac Mac Feegles. Ces ch'tits hommes et leur langage à mi-chemin entre le ch'ti et le gallo sont absolument impayables.  Au passage, félicitations d'usage à Patrice Couton pour l'impeccable traduction (pléonasme). Se coltiner le parler pictsie en vo, faut le faire.


8.5/10 A tous ceux qui, comme moi, commençaient à douter de Pratchett, jetez-vous sur ce bouquin, vous ne le regretterez pas.


Winter

Publié dans Critiques Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kali1742 16/05/2010 17:34


Il est vrai que je me suis lassé de Pratchett, les derniers tomes du disque-monde m'ont ennuyé au point de n'avoir pas réussi à finir le dernier.