Fiche n° 620 : L'honneur (Pour l'Empire 1) de Vivès et Merwan

Publié le par C...

Couverture :
pour-l-empire.jpg
Résumé :
L’Empire est à son apogée, aucune armée ne saurait lui faire face et toutes les terres connues sont désormais sous sa domination après la chute de l’armée du Moyen-Orient et sa mise à sac. Mais les soldats risquent de sombrer dans l’ennui et la lassitude de la victoire facile et l’Empereur décide d’envoyer la troupe d’élite loin, plus loin que le désert, à la recherche du bastion Omega coupé de sa base depuis des années. C’est là que la redoutable légion va finalement rencontrer le doute, l’obstination, la fraternité, la souffrance des corps et des âmes mais aussi la peur...


Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=36634


Mon avis :
       Tout commence par un événement a priori anecdotique : Rome a étendu son emprise sur le monde, personne n'a jamais pu s'y opposer. Jusqu'à aujourd'hui, puisqu'une cité parvient à résister encore et toujours à l'envahisseur. Pour mettre un terme à ce siège, le commandant des armées décide d'envoyer 5 hommes, les meilleurs, pour pénétrer dans l'enceinte par un sous terrain, et ouvrir les portes à l'arrivée des troupes.

       Après l'incontestable victoire qui s'en suit, ces 5 hommes se voient confier une nouvelle mission, par l'Empereur lui même cette fois : Rome n'a plus d'ennemi, il est temps d'explorer les terres inconnues, pour cartographier l'univers, et étendre l'Empire au-delà de l'imagination. Commence alors une fantastique odyssée pour cette troupe, aux confins du monde...

       En fait, cette introduction n'est pas si anecdotique, elle permet de mettre en place une ambiance graphique très originale, dont les traits et surtout les couleurs ne peuvent qu'évoquer les céramiques antiques, par ces mélanges de rouge, de jaune et de noir.

       Elle met également en avant les caractères, les particularités de chaque membre de la troupe. Bien sur, celle-ci s'étoffe au fil des rencontres, mais chaque personnage possède un traitement approfondi, permettant une identification et une immersion totale au sein de la troupe. Cette odyssée, on la vit pleinement parmi eux, aux côtés du colosse ou de l'archer qui aimerait plus de considération.

       Le cadre est posé, reste à voir alors le déroulement. Une odyssée dans toute sa splendeur : légendes étranges sur le monde extérieur, exploration et découverte de terres, rencontres, adversité, épreuves, combats épiques, tout y est. Et dans cette quête, le danger n'est pas forcément où il semble être, tant les esprits s'épuisent dans ce périple qui semble vain. Un léger iatus pourtant : cette référence permanente à Homère, à l'art grec des céramiques, tout en étant à Rome. Un détail certes. Etrange pourtant.

       Bien sûr, cela ne doit pas suffir à vous rebuter, tout comme les quelques longueurs rencontrées. Merwan et Vivès mettent leurs traits côte à côte, d'une façon presque déconcertante d'évidence, tant ceux-ci fusionnent à la perfection. Et ils posent ici, les bases d'une odyssée en trois volumes, qui s'annonce passionnante.

7/10 Une odyssée fantastique prévue sous forme de trilogie, où les meilleurs soldats de l'Empire romain vont partir aux confins du monde connu. Quelques longueurs, largement compensées par l'ambiance graphique exceptionnelle.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article

Eric 21/04/2010 22:13


Je confirme : belle ambiance graphique, mais des longueurs et un petit manque de rythme, on attendra tout de même le tome 2 pour voir où tout ça nous emmène ;o)