Fiche n° 575 : Manhole de Tetsuya Tsutsui

Publié le par C...

Couverture :
manhole.jpg
Résumé :

Un homme nu déambule hagard dans une allée marchande de la ville de Sasahara. Soudain, il s'écroule, terrassé par un virus aussi mystérieux que meurtrier : la filariose. C'est peut-être le début d'une contamination de grande envergure qui risque de décimer la population nippone. Mais derrière ce que tout le monde prend pour une épidémie naturelle se cache en réalité une terrible et impitoyable machination...

Informations complémentaires :
Tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=35985
Tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=35986
Tome 3 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=35987

Mon avis :
       7 décembre, 16h32, Sasahara, au Japon, un homme nu semble errer sans but dans les rues. Il est couvert de sang et son oeil gauche porte la marque d'une étrange infection. Il marmone quelques mots incompréhensibles, crache son snag sur un jeune qui passait par là, avant de s'effondrer au sol, mort. D'où venait-il ? Des égouts apparemment, du moins, c'est ce que des traces de sang laissent penser...

       Manhole est, selon les mots de l'auteur, un "thriller biologique". Thriller, cela va sans dire. Le côté biologique vient de cette infection, qui s'avère en fait être une marque de contamination, à la filariose. Celle-ci se transmettant par le sang, et donc également par les moustiques, le temps est compté pour les deux inspecteurs qui doivent résoudre l'enquête avant d'arriver à une pandémie.

       Trois tomes seulement pour cette enquête rondement menée, qui se change très vite en une traque sans relache d'un assassin rapidement identifié. Heureusement, la force de Manhole ne réside pas qu'en cette intrigue, qui réserve pourtant son lot de rebondissement, mais essentiellement dans sa sobriété, son efficacité.

       Graphiquement, pas le moindre bug, les personnages sont typés, les décors urbains alternent à la perfection grand air et espaces confinés oppressants. L'ambiance est posée, laissant la tension monter progressivement, avec peut être une ou deux petite(s) longueur(s) de temps en temps, mais rien de bien méchant.

       Et pour résoudre cette enquête, un duo flirtant à la fois avec le classique et l'improbable : ce vieux flic désabusé et expérimenté, remplaçant la cigarette par des sucettes, et à ses côtés, la jeune nouvelle surmotivée. Plutôt réussi.

       Au final, Manhole est une enquête d'excellente qualité, et même si on connait le responsable de tout ça assez vite, le doute plane longtemps sur ses motivations, et surtout sur les chances de succès des enquêteurs, chaque tome devenant ainsi de plus en plus haletant.

7,5/10  Un thriller de très bonne qualité, terminé en 3 tomes, où l'enquête va porter sur des êtres contaminés par la filariose. Un duo charismatique et une excellente ambiance "polar".

C...

PS: Les couvertures sont vraiment magnifiques... Non ?

Publié dans Critiques Manga

Commenter cet article