Fiche n° 563 : Salade d'ortiz (Tibill le Lilling 1) d'Ange, Cagniat et Guillo

Publié le par C...

Couverture :
tibill le lilling
Résumé :
Il était une fois un pays immense et magnifique. Là, vivaient des créatures de toutes tailles : des géants qui faisaient trembler le ciel, des minuscules insectes dotés d’esprit et de sens, et des gens moyens aussi, avec leurs espoirs, leurs douleurs et leurs rêves... Et puis, dans un petit village, vivait un Lilling nommé Tibill. Sans le vouloir, Tibill cause un véritable désastre chez les siens... qui le condamnent à l’exil. Seul, il part sur les routes, vers l’incertitude et l’aventure... Il ne peut revenir chez lui, déclare la loi des Lillings, que s’il sauve le monde. Mais pourra-t-il, déjà, se sauver lui-même ?

Informations complémentaires :
http://critic.fr/detail_livre.php?livre=35640

Mon avis :
       Dans un trou, vivait un... Heu non... C'est pas ça. Dans un village, vivait un lilling. Voilà, c'est mieux. Mais un lilling, c'est quoi me direz vous ? Ben en fait, c'est un peu comme un hobbit : petit peuple humanoïde aimant le confort et son chez soi, vivant de la culture des salades et de la vente de fruits, logeant dans des maisons aux portes rondes.

       Ce lilling donc s'appelle Tibill, et chaque fois qu'il a une bonne idée, celle-ci tourne au désastre. Le problème, c'est que des bonnes idées, il n'en manque jamais. Sa dernière en date lui a valu un exil définitif de son village, à moitié ravagé par sa faute. Là dessus, la loi lilling est formelle : il ne pourra revenir que s'il sauve le monde...

       Le voici donc sur les routes, partant à l'aventure là où sa bourse le permet. De l'aventure donc, des grands espaces, un monde fantastique, un héros un peu malchanceux, un brin de sentiments, des bateaux, de la magie et des assassinats. Tibill est une sorte de bonne soupe avec tous ces ingrédients. Cela ne donne pas toujours envie, on y préfèrerait peut être un bon steack, mais une fois engloutie, cela ne laisse pas un goût impérissable, mais on ne regrette rien.

       Les dessins sont plutôt réussis, mignons sans être pourtant d'une grande originalité au sein de la production Soleil, les couleurs sont superbes et l'histoire, bien qu'un peu prévisible, se laisse lire sans le moindre accroc. Rien de plus qu'un très bon divertissement en somme, mais c'est déjà pas mal.

6,5/10 Une aventure légère dans un monde fantastique, qui sent bon la comté et les salades. Un duo de personnages attachants, des couleurs superbes, un bon moment de détente au coin du feu. (comme si on lisait des BD au coin du feu... pfff...)

C...

Publié dans Critiques BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article