Fiche n° 560 : De bruit et de fureur (La Guerre des Dieux 1) de Mangin et Yazghi

Publié le par C...

Couverture :
la guerre des dieux
Résumé :
La guerre de Troie comme vous ne l’avez jamais lue :
Voici le récit de la chute de la célèbre cité, à l’issue d’un siège éprouvant et de combats dantesques. C’est la guerre ! Il est aussi celui de la quête de l’immortalité du “plus rusé des Grecs” et roi d’Ithaque, Ulysse. Et durant l’assiègement qui va durer pas moins de dix longues années, les dieux, loin de tenir leur rang immuable comme on l’attend de divinités mythologiques, intervenant ça et là sur la destinée humaine, se comportent ici en véritable super-vilains… mais immortels. Ils se permettent… tout ! Pauvres humains…Ulysse devra faire preuve d’applomb et d’arrogance pour leur faire face !


Informations complémentaires :
http://critic.fr/detail_livre.php?livre=33604

Mon avis :
       Après le conflit opposant Attila et les Huns à Rome, après l'Odyssée, c'est au tour de l'Iliade de se voir transposer en SF. Cette fois, on part d'un principe simple : Les dieux de l'Olympe seraient en fait des entités cosmiques vertes à capuche qui auraient revêtu de divins atours pour s'amuser un peu avec l'humanité. 

       Il faut comprendre que Troie est devenu le théâtre d'un jeu étrange, où chaque entité a choisi un champion, et marque des points en fonction de ses hauts faits ou de l'avancée de son armée à la fin de la journée.

       L'histoire se focalise surtout sur le personnage d'Ulysse, délaissant un peu les encapuchonnés, et c'est tant mieux, parce qu'il faut bien l'avouer ceux-ci manquent quand même cruellement d'intérêt, et ce, même sous forme olympienne (Athéna qui s'apprête à passer un casting pour Alerte à Malibu, ça va 5 minutes. En plus, elle sera recallée, elle a mis un maillot blanc...). Mais du coup, le concept en prend un sacré coup, se transformant ainsi en simple transposition de la légende. L'ensemble devient donc très fade.

       Reste à savoir dès lors si un deuxième tome parviendra à faire naitre une once de flamme dans cette histoire. Parce que voilà, dans ces Chroniques de l'Antiquité galactique, pour l'instant, La guerre des dieux est bien plus proche d'un Dernier Troyen que d'un Fléau des dieux, ce qui n'est vraiment pas un gage de qualité à mon gout.

       Alors à quoi cela tient il ? Peut être manque-je désespéremment d'objectivité et ai-je toujours une préférence pour Rome quand il s'agit de la comparer avec l'histoire grecque ? S'agit il d'une transposition trop simpliste, sans aucun approfondissement du lien avec le futur ? Ou est ce le côté trop statique des dessins mêlés à des couleurs... heu... pas très jolies ? Un peu de tout ça peut être... L'histoire gagnera-t-elle en profondeur avec les tomes suivants ? Personnellement, il se peut que je ne sente pas le besoin d'aller vérifier. Je relirai Le fléau des dieux à la place.

       Pour quand même finir sur une touche positive, je dois l'avouer, j'ai plutôt aimé le traitement des rêves d'Ulysse, parsemés de cyclope, de sirènes. Celui-ci se lève alors en se promettant d'en parler à un aède pour qu'il fasse fortune avec ces récits. Enfin, cela suffit il ?

3,5/10  Après deux séries sur l'antiquité galactique très inégales, voici le chainon manquant : l'Iliade. Une suite qui semble logique en somme, mais que la réalisation rend plus que dispensable.

C...

 

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article