Fiche n° 557 : Pluto d'Urasawa et Tezuka

Publié le par C...

Couverture :
pluto
Résumé :

Dans un monde futuriste où les robots vivent comme des humains, des crimes mystérieux se succèdent. Des robots et des chercheurs renommés sont assassinés dans des circonstances très étranges. Toutes les victimes sont retrouvées avec un ornement en forme de cornes sur leur tête. Gesicht, un inspecteur robot, est chargé de l'affaire. Il découvre que les victimes sont des vétérans du dernier conflit d'Asie centrale, et que les robots visés sont les sept robots les plus puissants de la planète, dont il fait lui-même partie ! L'inspecteur Gesicht part alors à la rencontre des personnes et robots menacés pour tenter de les protéger du danger.

Informations complémentaires :
Tome 1 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=35878
Tome 2 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=35879

Mon avis :
       Aujourd'hui, les robots vivent parmi les humains. Certains ont même leur apparence, et ne peuvent être distingués que par un oeil expert. L'inspecteur d'Europol, Gesicht est l'un d'entre eux, un des robots les plus aboutis de sa génaration. En Suisse et en Allemagne, deux meurtres viennent d'être perpétrés, d'un côté, celui du robot Mont-Blanc, aimé de tous, de l'autre, un cadre pour la défense des droits des robots. Le lien entre ces deux affaires, des branches plantées sur les cranes, évoquant des cornes, celles du roi des enfers romain : Pluto....

       Dès lors, les crimes vont s'enchainer un peu partout dans le monde, et très vite, on comprend le but du tueur, relativement simple, et j'insiste dès maintenant sur le fait que cela soit la seule "facilité" (relative d'ailleurs) de Pluto : Opposé aux robots, il va tenter de détruire les 7 robots les plus puissants du monde, dont la force constitue une arme de destruction massive. Parmi eux figurent un petit robot japonais nommé Astro, mais aussi l'inspecteur Gesicht.

       Pluto est donc un thriller captivant, comme on pouvait l'attendre de l'auteur de Monster. A Tezuka, il emprunte Astro, pour réaliser une sorte d'hommage au maître, et réaliser une fable d'une grande sensibilité sur l'intelligence artificielle.

       Qu'est qui différencie l'homme d'un robot ? C'est la question qui sert de toile de fond à Pluto. La mémoire ? La capacité à comprendre ce qui est bon ? Tout se résume peut être à cette phrase que l'épouse robot d'une victime lance à Gesicht "A force de vivre comme les hommes, nous actualisons notre système [...] pourtant... nous n'avons pas encore compris quel était le plaisir de prendre le thé".

       Mais au delà de cette question, réside aussi une critique de la société actuelle, puisque qu'un robot parfait, le plus proche possible d'un humain, est un robot capable de tuer des hommes. Pas franchement optimiste comme vision de l'humanité. A travers les actions du président des Etats-Unis de Tharcia vis à vis des Perses, on retrouve également un schéma mis en place en Irak...

       Avec tout ça, on aurait presque tendance à oublier l'intrigue principale, et ce serait bien dommage. Car à ce niveau, Urasawa est une réel génie, pas de doute possible. De rien, il crée une véritable oeuvre d'art. Un simple mot, un regard, une silhouette suffisent à faire monter en nous toutes sortes d'émotions, de tensions aussi.

       La série étant finie en 8 tomes au Japon, on savoure à chaque tome le fait qu'il en reste d'autres à lire, sans que cela tombe dans une surcharge fatigante. Huit, cela permet d'obtenir un scénario d'une grande richesse, sans pour autant risquer l'essouflement.

       Même là donc, pas une ombre au tableau, et d'ailleurs, y en a-t-il une dans Pluto ? Personnellement, je n'en ai pas trouvé. Des personnages à la fois charismatiques et attachants sans être caricaturaux, aussi fouillés que l'intrigue générale, aucun manichéisme. Non, sincèrement, je n'avais pas trouvé pareille émotion dans la lecture d'un manga depuis... Monster. Comme quoi, il n'y a pas de mystère.

       Je pourrais finir là dessus, ou alors vous parler des dessins, mais ce serait inutile. Même si ceux-ci sont excellents également, on est tellement absorbé par l'histoire qu'on n'y prête jamais vraiment attention, et c'est peut être d'ailleurs là que réside leur force.

9/10  Quand un génie rend hommage à un maître, cela donne cela : un thriller palpitant avec en toile de fond, une réflexion sur l'être humain et l'intelligence artificielle.

C...

Publié dans Critiques Manga

Commenter cet article