Fiche n° 543 : Les voies du Seigneur de David, Lassablière et Calderon

Publié le par C...

Couverture :
les voies du seigneur
Résumé :

C’est aux environ de l’An Mil que les drakkars de Leif Eriksonn atteindront une nouvelle terre. De cette terra incognita, Vinland, les Vikings ramèneront la carte décrivant leur parcours. Un parchemin qui modifiera le destin de la chrétienté. La Bible ne dit-elle pas que l’homme fut chassé du paradis… loin à l’est d’Eden. Nombreux seront les fous de Dieu qui tenteront de s’emparer de ce qui pourrait être le chemin vers leur rédemption. C’est ainsi que la carte du nouveau monde devait changer la face de l’ancien...

Informations complémentaires :
Tome 1 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=31908
Tome 2 : http://critic.fr/detail_livre.php?livre=35642

Mon avis :
       Bayeux, 1066, Guillaume le futur conquérant s'apprête à débarquer en Angleterre, afin de récupérer le trône que la mort du roi Edouard a laissé chancelant. Le frère de Guillaume, l'évêque Odon se voit confier une mission de la plus haute importance : retarder son frère pour laisser le temps à l'Eglise de récupérer un parchemin auprès de son allié viking, un parchemin sur lequel figurerait une carte, celle d'une terre découverte à l'est par son ancêtre, qui pourrait bien être le jardin d'Eden...

       Puisque les critiques se suivent, il est difficile de ne pas faire de comparaison avec Le trône d'argile. Histoire d'un conflit franco-anglais, centré avant tout sur les manipulations et les trahisons . Le scénario est ici plus complexe, faisant intervenir l'Eglise et donnant ici un caractère mystique à cette réécriture de l'histoire. Ainsi, ici, la bataille d'Hastings, tout comme les croisades du tome 2, ou encoreles miles christi ne semble être que des prétexte à la récupération ou la sauvegarde de ce parchemin. Celui-ci, source de toutes les convoitises, traverse les siècles au fil des tomes...

       Pourtant, Les voies du seigneur souffrent des mêmes défauts que Le trône d'argile. Les personnages manquent de charisme, le scénario est parfois paralysé par quelques longueurs et surtout, celui-ci tombe dans la froideur que l'autre évitait de justesse. A force de vouloir complexifier le scénario, de charger l'histoire et le dessin de détails, l'attention se dissipe et l'ennui pointe parfois le bout de son nez...

       Un scénario bien construit, des dessins de très bonne facture, malgré quelques bugs, tout ça n'y change rien, parfois, l'alchimie ne prend pas, sans plus d'explication.

5,5/10 Dun côté, une idée de base originale et une réalisation presque impeccable, de l'autre, des personnages particulièrement laids et de trop nombreuses longueurs. A vous de voir ce qui vous importe le plus.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article