Fiche n° 548 : La saga de Hrolf Kraki de Poul Anderson

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
saga_hrolf_kraki.jpg

Résumé :
Il est l'héritier des ténèbres. Son père est mort dans un odieux complot. Son grand-père a péri de la main même de son propre frère... Il est le fils du pouvoir. Dans ses veines coule le sang des Skjoldung, souverains d'un Danemark impitoyable et sauvage. Il est Hrolf Kraki, le plus grand prince danois du Haut Moyen Âge, né d'un amour incestueux, en guerre pour accéder au trône. Voici le récit d'une époque où régnait la magie des runes, où les êtres surnaturels marchaient aux côtés des hommes, où l'Histoire s'appelait Destinée et avait pour couleur celle du sang versé.

Informations complémentaires :
Grand format: http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=8897
Poche: http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=18794

Mon avis:
La saga de Hrolf Kraki ou comment mêler moult personnages, avec leurs histoires antérieures et leurs généalogies propres sans que cela devienne rébarbatif. Je ne connaissais pas cette période de l'histoire du coté scandinave, c'est donc avec envie, puisque l'idée me taraudait depuis quelques temps, que je m'y suis plongé ... avec régal.

Je m'attendais pour tout vous dire, à un monde plus brutal, sanglant, et noir. Certes, c'est loin d'être rose bonbon, on ressent très bien l'ambiance oppressante et froide de cette contrée du monde ainsi que le charisme grandissant de certains personnages. Ce dernier est bien souvent basé sur leur force intrinsèque, ce qui est normal dans un monde où la puissance prédomine lorsqu’il s’agit de faire la différence. Car s'il y a bien une chose qui est importante dans cet ouvrage, ce sont les personnages. Ce qui a été bien pensé, c'est de tisser sur chacun d'eux leurs propres histoires, avec leurs différents combats, échecs, amours etc. afin de pouvoir mieux les inclure dans la trame scénaristique principale ... à savoir la vie et l'histoire de Hrolf Kraki (je crois qu'il est utile de préciser que Hrolf n'apparaît qu'à la 120ème page, mais vous ne inquiétez pas, celles d'avant sont toutes aussi intéressantes et riches en renseignements).

Chaque personnage a son histoire, certaines sont imbriquées dans d'autres, pour donner au final un tout cohérent et excitant. L'évolution temporelle, se fait elle à un rythme élevé, utilisant souvent les ellipses narratives là où il n'y a pas grand chose à raconter. Il ne faut pas occulter le pan "sorcellerie" qui n'apparaît que là où il le faut avec une empreinte savamment dosée, dans l’optique je pense de laisser le lecteur aussi incrédule que les personnages qui y sont confrontés. En effet, il faut savoir qu’à cette époque, et dans ces contrées nordiques, la sorcellerie chez eux n'était d’une part pas très bien vue et d’autre part peu connue.

Du coup, on obtient un condensé d'histoires, d'aventures, de combats, d'évolutions. Alors pour sûr, si vous n’êtes pas un féru de la mythologie nordique, vous trouveriez peut-être cet univers trop « basique ». Moi-même, je ne m’y connaissais pour ainsi dire pratiquement pas, mais aimant tout ce qui peut toucher à des légendes ayant leur fond de vérité dans les arcanes locales, en l’occurrence la Scandinavie, je n’ai eu aucun problème pour suivre les différentes destinées des personnages. D’autant plus que le style utilisé par Poul Anderson reste loin d’un argot archaïque qui aurait pu rendre l’ouvrage plus authentique, mais plus difficile à décrypter.

7/10 Un one-shot efficace dans un paysage sombre et froid où les faits d’armes, la bravoure, et tous ces critères si chers à nos amis vikings, sont bien retranscrits. Un 7/10 qui pourrait voir sa note passer un niveau supérieur si le lecteur se trouve naturellement attiré par la mythologie nordique. En outre, voilà un livre que j’aurais plaisir à relire à l’avenir.


SebO

Publié dans Critiques SF

Commenter cet article