Fiche n° 533 : Le Salon (Coeur de papier 1) d'Enna et Rigano

Publié le par C...

Couverture :
coeur-de-papier.jpg
Résumé :
Kriss Bottomwine est un enfant fragile qui s’est fait implanter un cœur artificiel, un cœur de papier. Après la perte de ses parents, il a été placé dans un orphelinat appelé « La Maison de la nuit ». À sa tête, une femme mystérieuse, « Mamie Nuit ». Il s’agit d’une vieille dame que personne n’a jamais vue... Un jour, Kriss, accompagné par deux autres orphelins, décide de s’introduire dans ses appartements pour lui parler. Commence alors un curieux périple où ils découvrent ensemble de nombreux mondes extraordinaires, oniriques... et parfois dangereux... Mais qui se cache réellement derrière Mamie Nuit ? Et quelles sont ses intentions ?

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=35655

Mon avis :
       Il vient d'avoir 11 ans et il s'appelle Crystal Bottomwine, mais il préfère Kriss. Crystal, c'est un prénom de fille. Kriss a 11 ans donc, et il est orphelin. Quand un cocher l'amène dans cette étrange demeure, perdue au milieudes ronces, il ne s'imagine pas à quel point son existence s'apprête à changer. Ses souvenirs presque oubliés, sa vie d'avant est terminée. Kriss a 11 ans, et il vient de naitre...

       Une nouvelle fois, la collection Métamorphose nous propose un objet à part, intrigant, original, ne serait-ce que par sa forme. Après Billy Brouillard et Eco, voici un nouveau petit conte merveilleux, un brin dérangeant, pour petits et grands enfants, un brin dérangés.

       L'histoire ici est une nouvelle fois très simple, c'est celle d'un petit garçon arrivant dans un orphelinat. Seulement ici, celui ci, n'est pas vraiment ce qu'il semble être, et constitue un personnage à part entière, une entité vivante qui s'ajoute dans le quotidien de Kriss aux deux seuls pensionnaires. Bref, tout cela n'est pas vraiment clair, ni clairement vrai. Une sorte de jeu des apparences en somme.

       Traité sur le deuil et l'enfance en général, Coeur de papier est avant tout un conte mystérieux, où l'on se pose sans cesse mille questions. Qu'est ce qui est réel ? Qu'est ce qui ne l'est pas ? Qui est cette Rosamélia qui accueille Kriss ? Pourquoi leur offre-t-elle à chacun un objet leur rappelant leur passé ? Et pourquoi celui de Kriss est une boite avec trois allumettes ? Qui dirige cette maison ? Et surtout, pourquoi la règle d'or de celle-ci est de ne jamais poser les pieds sur l'escalier doré ?

       Tout un tas de chose qui s'expliquent progressivement (en s'en gardant pour un tome suivant), à mesure que les souvenirs des enfants s'évanouissent et que le récit s'aventure dans le fantastique. En somme, Coeur de papier est un conte sur l'enfance pas vraiment triste, mais plutôt mélancolique, apaisant, ou tout juste onirique...

8/10  Après Billy Brouillard et Eco, Coeur de papier est le nouveau conte étrange de la collection Métamorphose,  toujours aussi original qu'intrigant...

C...

PS : Il faudrait peut être faire attention toutefois à ne pas faire de Billy Brouillard un nouveau Lanfeust... Enfin moi je dis ça...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article