Fiche n° 515 : Le Complexe de Dieu de Dubuisson

Publié le par C...

Couverture :
complexe-de-dieu.jpg
Résumé :
Dieu chez un psy...

Informations comlémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=35752

Mon avis :
       Après une longue discussion avec un bout de sa Création, Dieu a finalement craqué. Et comme on le comprend. Le voici donc, tout au long de ce deuxième volume, assis sur le divan d'un psy, pour se livrer, et surtout pour comprendre. Comprendre pourquoi, malgré sa divine omnipotence, malgré tout ce qu'il a créé, quand il dort, il ne rêve que de Batman.

       Après un excellent premier volume, La Nostalgie de Dieu, M. Dubuisson récidive avec ce deuxième tome qui s'inscrit comme une suite logique à celui-ci. Ecouter sa Création se plaindre de soi, alors qu'on vient de le sauver d'un suicide, rien que pour se marrer 5 minutes, ça amène forcément à se remettre en question. Pour mettre un terme à ce questionnement divin, une seule solution : une bonne psychanalyse.

       Le voici donc sur un canapé, suivant le même principe que le premier tome, tout en noir et blanc, centré sur l'interlocuteur, Dieu n'apparaissant qu'à travers ses divines paroles. Toujours aussi simple dond. Toujours aussi drôle ? Peut être pas. Certes, le concept reste excellent en soi, et bien sûr, la lecture de ces pages est une nouvelle fois un long moment de rigolade. Mais voilà, par moments, on sent comme un léger essoufflement, quelques longueurs par-ci par-là.

       Contrairement au tome 1, il y a même quelques pages où l'on ne rit absolument pas, pas beaucoup certes, mais assez pour se dire de temps en temps qu'un Complexe, c'est moins drôle qu'une bonne vieille Nostalgie. Heureusement, il y a quand même des moments où l'on effleure la divinité du bout des doigts : les ateliers qui servant d'interludes, ou encore cette lubie pour Batman (que personnellement, je comprends totalement)...

       Alors bon, ce deuxième tome est il mauvais ? Non. Au contraire, il reste même excellent. Il a juste le malheur d'arriver après son prédécesseur. Mais on ne peut pourtant pas lui en vouloir, l'inverse aurait créé une foutue merde dans le continuum espace temps...

8/10 Une nouvelle fois excellent, ce deuxième tome a juste le malheur d'être un peu moins bon que La Nostalgie de Dieu, ce qui crée, une fausse déception. Ne pensez pas à cette Nostalgie, vivez pleinement ce Complexe, vous ne serez alors pas déçus.

C...

Publié dans Critiques BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article