Fiche n° 595 : Avant première : 10 000 de Paul Kearney

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :
10-000.jpg

Résumé :

Dix mille guerriers de légende.
Un empire à conquérir.

Depuis des siècles, les Macht sont un mystère. On raconte que ce peuple, qui vit isolé dans les montagnes Harukush, est d’une férocité et d’une discipline extraordinaires, et qu’il a jadis accompli des prouesses sur les champs de bataille.
Dans le monde alentour, les anciens envahisseurs et les peuples de Kuf ont été unis sous le joug de l’empire Asurian, réputé invincible. Le Roi des Rois peut mobiliser sous sa bannière des nations entières. Mais son frère, en exil, veut s’emparer du trône. Il décide alors de faire appel à la légende : dix mille guerriers macht, mercenaires d’élite, marchent bientôt vers le coeur de l’empire…Ceci est l’histoire de leur épopée.

«Une nouvelle plume audacieuse et puissante dans le paysage de la fantasy épique. » Robert Silverberg
«Un excellent auteur, un des meilleurs actuellement en fantasy épique. » SciFi.com
«Un des meilleurs auteurs de fantasy de nos jours. »Steven Erikson

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=37025

Mon avis :
Des scènes de combat bestiales, un univers riche dépeint avec force et talent, une atmosphère poisseuse et des dialogues bien menés. Tout est là pour prendre le lecteur dans la nasse de l'imaginaire. En tout cas, c'est ce que l'on se dit sur les premiers chapitres...

Car, ensuite, quelques tournures de phrases maladroites viennent entacher le plaisir de cette lecture. De temps à autre, des phrases longues, trop longues font revenir en arrière pour être sûr de comprendre ce que l'on vient de lire ; par exemple : « Douze hommes parcouraient d'un bon pas ce vaste espace dans lequel chaque son résonnait, cette masse de marbre, de feuilles d'or et de calcaire qui formait des grappes de balcons vertigineux et des galeries étranges et improbables s'élevant jusqu'au toit, une forêt de piliers surmontés par des voûtes torsadées en courbes sinueuses déstabilisantes qui relevaient d'un autre art que celui de l'architecture. » ??? Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

Les dialogue sont pourtant vraiment chouettes, aboutis et convaincants. Les descriptions, quant à elles, bien que rondement menées, se révèlent un peu longues et parfois fastidieuses. Mais bon, le vrai gros défaut, c'est le problème énoncé plus haut qui met à mal la fluidité de l'ensemble.

Pour les lecteurs qui s'attendaient à un récit d'heroic fantasy, attention vous n'allez pas trouver votre compte. Ici, vous allez plutôt entrer dans un univers à la 300 où la guerre est la pièce maitresse de cet univers où 10 000 guerriers à la réputation légendaire viennent affronter les peuples du centre de l'empire jusque-là invaincus. C'est de la grande épopée et une histoire de guerriers... Mais, malheureusement, l'aspect épique ne parvient pas à nous captiver au-delà des 100 premières pages. Vous l'aurez peut-être compris : j'ai été déçu et j'ai eu de la peine à avancer dans ce récit qui, à la base, avait emporté un a priori positif de ma part.

5,5/10 Un récit plus épique que fantasy, des longueurs et des phrases à rallongent qui gâchent le plaisir de l'épopée de ces 10 000 mercenaires qui aurait pu être saisissante.


Eric

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article

Marc Lefrançois 06/04/2010 10:17


Pourquoi pas...