Fiche n° 493 : Le Marquis de l'ombre (Saint-Germain 2) de Gloris et Bergeron

Publié le par C...

Couverture :
saint-germain-2.jpg

Résumé :
Dans des sphères spatiales éthérées, les guerres et intrigues politiques sont jouées comme des parties de jeu de société pour occuper des enfants capricieux…Pour faire gagner la France contre ses adversaires l'Angleterre et la Prusse, un pion hors catégories : Saint-Germain !
Après avoir oeuvré sous le masque du Babillard pour le mystérieux alchimiste Goupil dans le tome 1, on retrouve cette fois Maximilien de Saint-Germain missionné par Louis XV en personne pour sauver le maréchal de Saxe. Celui-ci souffre d'un mal inconnu qui l'empêche de jouer son rôle sur l'échiquier militaire, pourtant indispensable au royaume de France.
Une fois qu'il a identifié l'origine de l'empoisonnement, Saint-Germain devra à nouveau jouer les monte-en-l'air pour dérober les ingrédients du remède. Il lui faudra également vite comprendre qui se cache derrière les innombrables obstacles qui se dressent sur sa route…Heureusement que pour s'en tirer, il a, en plus de sa flamboyance et de sa verve naturelles, l'aide précieuse de sa maîtresse la Sans-Souci et du jeune Joseph…

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=35533

Mon avis :
       Avril 1741, la guerre fait rage entre la Prusse et l'Autriche, pendant que Saint-Germain tente de résoudre le problème de surcharge pondérale du maréchal de Saxe. Au dessus de ce théatre, sur la lune, de jeunes gens semblent tirer les ficelles, et l'histoire de l'Europe se joue sur un plateau de jeu lunaire...

       Un an après un premier tome très prometteur, les auteurs récidivent avec ce marquis de l'ombre. Toujours aussi rythmé, il faut bien le dire, ce deuxième tome fait donc plus que confirmer les nombreuses qualités de la série. Pourtant, malgré mon enthousiasme à la fin du tome 1, je me rappelle avoir eu peur que cette suite parte un peu en vrille. Il n'en est rien. Au contraire même.

       Dès la couverture, on perçoit un petit quelque chose, un truc (pardonnez mon manque de vocabulaire). Comme pour le premier tome, une scène, un personnage en premier plan, noyau central de la série, du tome, et derrière, un élément discret, insignifiant de prime abord, qui va pourtant faire l'originalité de la série. Cette fois, on va donc s'interesser d'avantage à la personnalité nocturne du marquis. Et bien sur, derrière cette ombre, la lune, omniprésente.

       Cette lune était un peu la source de mes craintes pour ce deuxième tome. Rapprochant incontestablement Saint-Germain de De cape et de crocs (s'il y avait eu besoin de la lune pour cela), j'avais peur d'y trouver à la longue un manque d'originalité, et du grand n'importe quoi. Mais rassurons nous. Non seulement ces personnages lunaires sont loin de jean sans lune et autres, mais en plus, la façon dont ces gamins capricieux jouent le sort de l'Europe sur un plateau est des plus amusantes.

       Bref, à ce niveau déjà, c'est une satisfaction. Pour le reste, idem. Changement de cadre, l'histoire se déroule à Venise. Décors forcément superbes, ambiance nocturne, jeux de lumière, c'est tout simplement excellents.

       Quant au scénario, on reste dans le principe classique de la récupération d'objet, ici pour soigner le Maréchal. Est-ce un mal ? S'il n'y avait que ça peut être. Mais bien sur, Saint-Germain, ce n'est pas qu'une quête insipide. De l'action ultra rythmée, mise en valeur par des dessins d'une grande fluidité, de l'humour, de belles phrases, un tas de petites références (molière, entre autres...), et le tout, avec ces gamins lunaires qui semblent s'amuser du malheur terrestre. Bref, ce deuxième tome balaye quelques craintes et impose Saint-Germain comme une excellente série d'aventure.

8,5/10  Encore meilleur que le premier tome, Le marquis de l'ombre confirme tout le bien que l'on pouvait penser de cette série. Des influences de De cape et de crocs indéniables, dont elle semble pourtant s'affranchir. Loin de n'être qu'un "De cape" bis, Saint-Germain s'installe comme une aventure de capes et d'épées de référence.

C...

Publié dans Critiques BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article