Fiche n° 487 : Le Rebelle (Cyclopes 3) de Matz et De Meyere

Publié le par C...

Couverture :
cyclopes-3.jpg
Résumé :
« En gros, tu es en train de me dire que tu es devenu une sorte de mercenaire et tu voudrais que je trouve ça bien ? » Mars 2054. Mariée de fraîche date, la jeune Tatiana s’inquiète des nouvelles orientations professionnelles de son mari Douglas. Celui-ci passe les derniers tests pour rejoindre les rangs de Multicorps Security Inc., une sorte d’armée privée qui loue ses services et ses troupes à la communauté internationale. Sous mandat de l’ONU, Multicorps s’apprête par exemple à envoyer en Turquie un contingent de « soldats de la paix ». Mais au fait, quelle est au juste la vraie différence entre mission de maintien de la paix et guerre ouvertement déclarée ?

Informations complémentaires : à venir

Mon avis :
       Alors que Fuentes a disparu sans laisser de trace, Pistoia s'en remet à son équipe, et leur livre ses doutes. Sont il responsables des massacres perpétrés ? Sont ils manipulés ? Les interrogations prennent de plus en plus de place, mais tout ça n'est pas évident quand on est filmé en permanence. Pour les cyclopes, il est temps de mettre un terme à tout ça. L'heure de la rebellion a sonné.

       Les deux premiers tomes nous avaient laissés un peu sur notre faim. Une série par les auteurs du tueur, ça ne pouvait être qu'excellent, malgré le cadre radicalement différent. Au final, Cyclopes s'avérait être une série de très bonne facture, avec une ambiance très particulière, un traitement impécable, un talent des auteurs certain, mais qui pêchait essentiellement par son faux rythme et son côté introductif, même pour le deuxième volume... La question est simple donc : Qu'en est il de ce troisième volet ?

       Et bien, force est de constater qu'on retrouve un peu les mêmes écueils ici. Malgré un récit très plaisant à lire, et toujours cette ambiance, il faut bien le reconnaître, l'histoire manque parfois cruellement de rythme. Une nouvelle fois, on se retrouve contraint d'attendre le tome suivant pour qu'il se passe réellement quelque chose. Cette fois, on se retrouve spectateur de ce questionnement interne, de cette remise en cause du système, jusqu'à la rebellion de l'équipe. Interessant, certes, mais tellement prévisible... Alors bien sur, l'interêt de la série passe aussi par sa construction, le passage progressif de Pistoia au rang de héros, puis de rebelle, par son message, qui entre bien mieux ainsi. Mais quand même, on a vraiment l'impression d'être encore face à une introduction, et si bonne soit elle, au bout de 3 tomes, ça commence à faire beaucoup.

       Pourtant, comme ce public fanatisé, il faut reconnaître qu'on s'attache à ce héros, à son histoire, et bien sûr à la série elle-même... On peut même se demander si nous ne sommes pas nous aussi manipulés par Multicorps Securita ou KNN...

       Manipulation ou non, cela semble évident, malgré ses quelques défauts, Cyclopes reste bien sur une série de qualité, plaisante à lire, et ce, même malgré le changement de dessinateur (un peu déroutant, plus lisse, plus fade aussi...) et de collection (je sais que le changement de format peut en rebuter quelques-uns).

6,5/10 Deux trois défauts (de rythme principalement) qui n'empêchent pas ce troisième tome de rester de bonne facture. Cyclopes reste une série futuriste très plaisante sur la guerre et la manipulation télévisuelle.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article