Fiche n° 478 : Billy Brouillard de Bianco

Publié le par C...

Couverture :
billy-brouillard.jpg
Résumé :

Je m’appelle Billy Brouillard. J’aime la solitude et la nuit, la pluie et la mélancolie. Mais la mort me fait peur.
Pourquoi m’a-t-elle pris Tarzan ?
Pourquoi m’a-t-elle pris mon chat ?
Qui est-elle exactement ?
Où nous emmène-t-elle le moment venu ?
Ce soir, je percerai son secret, ce soir je retrouverai Tarzan ...

Informations complémentaires :
Tome 1 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=30922
Tome 2 : http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=34823

Mon avis :
       Billy Brouillard a un don. Un don que vous et moi ne pouvons comprendre. Un don qui lui fait se poser pas mal de questions, sur la vie, la mort surtout. Billy Brouillard a le don de Trouble-vue. En clair, il voit ce que nous ne faisons qu'imaginer, les morts, les créatures de la nuit, celles qui se cachent sous notre lit, dans la forêt...

       Un jour, la mort a emporté Tarzan avec elle, son chat, son seul véritable ami. Et Billy est bouleversé. C'est pas que Tarzan lui manque, enfin si, mais là n'est pas vraiment le plus important, c'est juste que Billy, il ne comprend pas. C'est quoi la mort ?

       Billy Brouillard est un objet difficilement classable. Pas vraiment une BD, même si c'est de ça dont il se rapproche le plus. Le premier volume est une sorte de patchwork étrange, pot pourri de petites scènes crayonnées en noir et blanc, d'extraits de la gazette du bizarre, de croquis explicatifs, de poèmes et de contes illustrés. Pas vraiment une oeuvre jeunesse, mais pouvant plaire à tous...

       Fasciné par la mort dont il cherche à percer le secret, Billy nous emmène dans son univers macabre, sans être malsain, où vivent fantômes et créatures nocturnes en tout genre, la fille au couteau, ou le Monsieur du sac... Glauque ? Jamais. Inquiétant ? Parfois. Macabre ? Certainement. Mais Billy Brouillard, c'est avant tout merveilleux, dans les deux sens du terme. Tout simplement féérique et poétique, ce premier tome nous replonge en enfance avec bonheur et quelques frissons dans le dos, quand on avait peur de regarder sous le lit craignant d'y voir une effrayante créature, ou de se retrouver seul, dans le noir...

       Le deuxième volume est lui aussi un superbe objet, qui n'a d'ailleurs pas grand chose à voir avec le premier. Dans un coffret, 3 livres cartonnés. Dans ces 3 livres, 4 comptines. Parlent elles de Billy ? Non. Il faut plutôt appréhender celles-ci comme les comptines que lisait Billy avant de se coucher. Pas étonnant d'ailleurs qu'il ne dorme que très peu.

       Cette fois-ci, il ne s'agit vraiment pas d'une BD, mais bien de contes illustrés, où les histoires et les dessins rappellent bien sur l'ambiance du premier volume, mais aussi quelques histoires de Tim Burton (notamment son petit livre sur l'huître). Quatre petites histoires, elles aussi agrémentées d'articles de la gazette du bizarre, où il est question de mort, de souffrance et de créatures étranges... Charmant programme non ?

9/10 Quel que soit le tome, Billy Brouillard est un objet à part, surprenant et magnifique en lui-même. Et comme le contenu est tout aussi beau, original et bien raconté, on ne peut que se laisser embarqué dans l'univers de ce petit personnage, qui voit des choses mais ne les comprend pas, et qui voudrait qu'on lui ramène son chat.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article