Fiche n° 443 : La cité Saturne de Hisae Iwaoka

Publié le par Mitificus

Couverture :

Résumé :
La Terre est devenue une zone protégée, interdite d'accès. Pour que les hommes continuent d'habiter à proximité, une cité formant un anneau autour de la planète a été construite. Mitsu est le fils d'un laveur de carreau qui a disparu lorsqu'il nettoyait les vitres extérieures de l'anneau. À peine sorti du collège, le jeune garçon décide de reprendre le travail de son père. Arrivera-t-il à résoudre le mystère qui entoure sa disparition ?

Informations complémentaires :
http://critic.fr/detail_livre.php?livre=34948

Mon avis :
       La cité saturne est un manga futuriste où on découvre à travers les yeux d'un jeune laveur de vitre la vie de la cité saturne. En effet en reprenant le métier de son père disparu mystérieusement lors d'une mission de nettoyage, le garçon va découvrir la vie des gens des différents étages de cette cité. Les plus riches habitant l'étage du haut et étant pratiquement les seuls à pouvoir ce payer ce genre de services, l'étage du milieu étage des cités scolaires, des classes moyennes, et l'étage du bas. Son étage, celui des classes les plus modeste dont on ne sort que le temps de l'école, puis le temps d'un nettoyage de vitre. L'étage où voir à travers les vitres la terre n'est qu'un rêve. 
       La cité saturne est donc un manga qui parle de différences sociales mais plus généralement d'une société, des liens qui se font et défont entre les être, de ce qu'il y a derrière la vitre, derrière la carapace sociale qu'endosse chaque homme.

       La cité saturne c'est donc une sorte d'enquête, de quête initiatique, très douce, poétique. Ce n'est pas tant l'action que la façon dont elle est amenée et les conséquences qui est importante. La cité saturne c'est aussi un dessin très doux, qui plonge dans cet univers hors du commun.

7.5/10 Un manga tout en douceur, assez contemplatif et plutôt original. L'histoire d'un garçon attachant qui attaché à sa parois de verre vous montrera l'envers du décor.

Mitificus

Publié dans Critiques Manga

Commenter cet article