Fiche n° 414 : Harry Potter et les Reliques de Mort (Harry Potter 7) de J. K. Rowling

Publié le par Etienne

Couverture :


Résumé :
Cette année, Harry a dix-sept ans et ne retourne pas à Poudlard. Avec Ron et Hermione, il se consacre à la dernière mission confiée par Dumbledore. Mais le Seigneur des Ténèbres règne en maître. Traqués, les trois fidèles amis sont contraints à la clandestinité. D'épreuves en révélations, le courage, les choix et les sacrifices de Harry seront déterminants dans la lutte contre les forces du Mal.

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=26317

Mon avis :
L’acte final d’une saga commencée en 1997, et finie 10 ans plus tard, se doit d’être un show époustouflant, alliant des révélations en pagaille à des trahisons et des morts violentes...Bon, évidemment, c’est un roman jeunesse, mais depuis le tome quatre le ton s’assombrit, les enjeux commencent à devenir plus grands, Harry quitte son personnage de gamin effarouché pour un jeune héros fougueux et courageux (un peu trop diront certains).

Ici, Harry ne revient pas à l’école, et j’ai presque envie de dire c’est tant mieux. Il aurait en effet fallu déployer des trésors d’ingéniosité pour réussir à rendre Poudlard encore attrayant après 6 ans passées au château...Evidemment l’auteur a toujours su nous surprendre avec des nouveaux lieux, de nouveaux personnages, mais l’aventure dans le monde magique qu’entament Harry et ses amis promet quelques belles surprises.

Ce tome 7 nous offre un récit sans pause, toujours intéressant, qui montre à quel point J.K. Rowling peut nous embarquer dans un voyage magique haletant tout en développant une trame de fond de plus en plus complexe.

L’apparition des fameuses Reliques de la Mort vient s’inscrire un peu trop parfaitement dans le récit global, et on regrette qu’il n’en ait pas été fait mention plus tôt. Cependant toute la quête qui s’articule autour des ces objets se trouve être parfaitement cohérente et également très prenante.

Les seuls défauts que je pourrais adresser à ce tome, seraient pour moi les facilités que prend l’auteur pour retourner certains personnages du côté des gentils - j’ai toujours détesté dans ce genre de romans les méchants qui soudainement deviennent gentils pour aider notre héros, c’est donc ici un peu dure à avaler – et la fin, tellement prévisible et gentille qu’elle en devient écoeurante. Le dernier chapitre, même s’il est évidemment nécessaire dans un livre jeunesse, est pour moi une honte (oui, je déteste aussi les happy ends), dévoilant trop de choses qui auraient très bien pu rester dans l’ombre.

8.5/10 Un final époustouflant pour une saga hors normes, où l’on ne trouve quasiment aucune fausse note, encore plus sombre et plus violent, où les pertes se font cruelles et où les révélations se font légion.

**********************************************************************************************

Conclusion :

9/10  La saga Harry Potter mérite amplement le succès dont elle fait l’objet, en apportant un récit épique, dans un univers magique tellement riche qu’on en vient à s’imaginer attablé au Chaudron Baveur, plongeant dans le lac de Poudlard ou encore parcourant la sombre Forêt Interdite. Le tout porté par une plume fluide et agréable, promesse de lectures et de relectures. Un pur régal, que l’on soit enfant, adolescent ou bien adulte, qui apporte dans toute bibliothèque une touche de magie et de fraîcheur.

Etienne

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article