Fiche n°406 : Harry Potter et le Prince de Sang-mêlé (Harry Potter 6) de J. K. Rowling

Publié le par Etienne

Couverture :

Résumé :
Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi le professeur Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley? Harry, Ron et Hermione entrent en sixième année à Poudlard où ils vont vivre leur dernière année avant la majorité qui est fixée, chez les sorciers, à l’âge de dix-sept ans. Des événements particulièrement marquants vont contribuer à faire passer Harry du statut d’adolescent à celui d’homme. Ce tome, sur fond de guerre contre un Voldemort plus puissant que jamais, se révèle plus sombre que les précédents. Secrets, alliances et trahisons conduisent aux événements les plus dramatiques qu’Harry ait eu à affronter.

Informations Supplémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=16756

Mon Avis :
       Avec un titre mystérieux, J.K. Rowling nous présente ici le sixième et avant-dernier tome des aventures d’Harry Potter, qui doit préparer l’acte final de la série, qu’on suppose être l’affrontement Harry/Voldemort.

       Et c’est donc tout naturellement que Harry, dans ce sixième volume, en apprend plus sur l’histoire de son ennemi, à travers la Pensine de Dumbledore. Cette Pensine sert ici à rentrer dans els souvenirs de quelq’un (en l’occurrence Dumbledore) et de vivre tout ce qu’il a vécu dans ce souvenir précis. L’histoire de Voldemort se construit donc ici par le biais non pas de récits mais de visuels bien réels, qui permettent une grande clarté dans l’intrigue, et qui entraînent également des complications.

       Ce sixième tome est peut-être, malgré des idées excellentes, le moins entraînant des sept...Il ne se passe rien d’exceptionnel à Poudlard, à part la romance naissante entre Harry et Ginny, celle dont on se doutait depuis bien longtemops entre Hermione et Ron, et les révélations sur l’histoire de Voldemort. 

       La fin rattrape aisément les défauts du reste, en offrant un final époustouflant, mélange de combats épiques et de révélations détonnantes.

8/10 Un tome sombre et violent, où la guerre fait plus que jamais rage, et où Harry découvre enfin comment combattre son pire ennemi. On regrette certaines longueurs, tout en attendant la suite avec impatience.


Etienne

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article

Cyborg 07 16/10/2009 13:15


D'accord avec la remarque sur les longueurs. Cela peut aussi être valable pour l'ensemble de la série (5 tomes auraient-il suffis ?). ça reste une série très bien écrite, et palpitante, malgré
qu'au fil des tomes, ce héros égocentrique devient de plus en plus irritant. A +