Fiche n° 418 : 99 Cercueils (Vampire Story 2) de David Wellington

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :


Résumé :
Laura Caxton s’était juré de ne plus jamais affronter de vampires. On sait ce que deviennent les bonnes résolutions…
À Gettysburg reposent cent cercueils. Quatre-vingt dix-neuf contiennent des vampires dont on a ôté le cœur. Le dernier est vide. Ces cœurs ont le pouvoir de ramener à la vie une armée de soldats assoiffés de sang. Le dernier vampire s’en est-il emparé ? Au péril de sa vie, Caxton va protéger la ville de l’invasion massive des forces du mal.

Informations complémentaires :

http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=33250

Mon avis :
99 cercueils ne décevra pas les fans de la première heure, ceux qui avaient apprécié 13 balles dans la peau. En effet, on y retrouve le même rythme, les mêmes monstres, le même mélange de thriller et d'horreur, bref la même efficacité, que ce soit au niveau de l'intrigue ou du style, cette même efficacité qui faisait tout le charme du premier tome. L'histoire n'est toujours qu'un prétexte à un "dézingage à tout va" de vampires avec un sacré lot de scènes d'action à la clé !  

Cependant, le concept de David Wellington de "roman divertissant avec des vampires monstrueux" commencent déjà à montrer ses limites, alors que déjà deux autres livres poursuivent ces "vampires stories" (le troisième doit paraître en décembre en France). Car si l'auteur réussit à divertir son lecteur, il peine en revanche à hisser sa série au niveau des cadors du genre : la faute à un formatage artificiel, une plume dénuée de finesse et une intrigue parfois bancale.

Ainsi, le découpage en 99 courts chapitres, chacun introduit par un témoignage du passé censé apporter un éclairage sur le présent, se révèle un peu lourd et artificiel... surtout quand lesdits témoignages sont sans intérêt ou presque pour l'intrigue principale. De même, l'histoire se devine, dans ses grandes lignes, à l'avance et ne surprend que rarement ; un peu dommage pour un roman construit sur le canevas d'un thriller !

6/10 De l'horreur vite lue, vite oubliée, à réserver à ceux qui privilègient les blockbusters spectaculaires aux livres plus posés et réfléchis.

Simatural   

Publié dans Critiques Horreur

Commenter cet article