Fiche n° 395 : Par le Fer (La Légende de Kerowyn) de Mercedes Lackey

Publié le par Angèle

Couverture :


Résumé :
Depuis la mort de sa mère, Kero est contrainte par son père de tenir le rôle d'intendante du château, alors qu'elle n'aspire qu'aux combats, à la chasse et aux longues chevauchées. Elle cache les pouvoirs qu'elle sent frémir en elle, qu'elle ne comprend pas et qui feraient d'elle une paria. Car elle est Kerowyn, petite-fille de la sorcière Kethry.
Mais, quand le mariage de son frère tourne au massacre, Kero se lance à la poursuite des assassins. Sur son chemin, elle rencontre Kethry et Tarma, la magicienne et la guerrière qui dans leur jeunesse ont fait l'objet de tant de chansons et de contes. Elle trouve aussi Besoin, l'épée magique de Kethry. Kerowyn ne souhaite plus qu'une chose : venger les siens pour se rendre digne de cet héritage et de ses dons magiques.

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=33229

Mon avis :
        L'heroïne Kerowyn, est une descendante de Kethry, l'une des fondatrice du clan des Tale'sedrin. Elle se trouve au château de son père où elle n'est pas appréciée à sa juste valeur ; et pour cause, elle doit tenir la maisonnée sans aide alors qu'elle préfère chevaucher et combattre. Lors du mariage de son frère, le chateau est attaqué par le "méchant" oncle de la fiancée. Toute sa famille est sévèrement touchée, certains meurent, et à cause de la stupidité de son père, la fiancée est enlevée.
Pour sauver l'honneur de sa famille, Kerowyn doit partir à sa recherche car elle-seule est apte à le faire. Elle fait appel à sa grand-mère Kethry qu'elle ne connait que par les légendes. Kethry lui confie l'épée Besoin, l'épée qui porte secours aux femmes en danger. Ainsi débutera l'épopée de Kerowyn...

        Pour ceux qui connaissent la trilogie des flèches et la trilogie des vents, ce volume fait le lien entre les deux périodes.

        L'héroïne est sympathique, volontaire et humaine (avec tous les défauts que celà comporte). On a tendance à l'apprécier et à comprendre ses décisions. Pour moi, ce volume est le meilleur du cycle du serment et de l'honneur, bien qu'il soit compté comme un "volume séparé". Dans ce tome, la proportion accordée à la romance est plus importante mais non intrusive. Et comme dans les parjurés, Lackey évite tous les pièges de l'eau de rose.

        Ce roman est constitué de deux parties distincts : la première retranscrit la rescousse de la fiancée ainsi que la formation par Tarma, la guerrière promise à l'épée. Une formation qui permettra à Kerowyn de partir lorsque la vie au château de son frère devient impossible. Elle rencontrera alors Eldan, un Hérault, avec qui elle aura une aventure... La deuxième partie relate comment elle deviendra plus tard, la capitaine d'une compagnie, de la plus grande et la plus professionnelle compagnie de mercenaires de la région.

        Encore une fois, les romans de Mercedes Lackey n'ont rien de transcendant. Cependant, bien qu'il y ait certaines réferences, Lackey arrive à créer un monde à elle, original et captivant. On peut encore lui reprocher des personnages manichéens mais cela reste moins gênant que dans d'autres volumes de la série.

7/10 Amateurs d'épopées classiques, vous ne serez pas déçus ! Un livre qui, sans être transcendental, arrive à distraire et à captiver.

Angèle

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article