Fiche n° 380 : Yama (Les épées de verre, tome 1) de Corgiat et Zuccheri

Publié le par C...

Couverture :

Résumé :
Dans un monde voué à disparaître à cause de l'extinction prochaine de son soleil, une jeune fille va se révéler être la détentrice d'un pouvoir permettant d'ouvrir une porte sur un autre monde. Pour cela, il lui faudra réunir quatre épées de verre, que l'on croit tombées du ciel en quatre points de la planète. Mais il lui faudra aussi composer avec sa propre histoire et son désir de vengeance qui pourrait bien éclipser la mission dont la destinée l'a chargée.

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=33813

Mon avis :
       Cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi agréablement surpris par une BD. Une couverture qui n'est pas des plus attrayante, un dessin assez classique de prime abord... Non, sincèrement, j'ai commencé à lire ce tome sans réelle conviction. Et pourtant, quelle surprise.

       D'accord, l'histoire d'un peuple opprimé, d'une petite fille qui va se venger n'est pas ce qu'il y a de plus original. Mais elle est menée de telle façon qu'on passe facilement outre ce détail. Très rythmé, on suit donc avec plaisir l'apprentissage de la petite Yama, auprès d'un personnage dont le passé se révèle de façon très progressive, et sans qu'on en sache énormément à la fin du tome d'ailleurs, gardant ainsi plein de mystères à dévoiler. Les personnages sont attachants, fouillés, et c'est tant mieux, puisque ce premier tome est vraiment centré sur Yama et son maitre d'armes, sur leur relation. 

       Histoire simple donc, mais parsemée de nombreux petits détails qui amènent une vraie originalité, à celle-ci qui semblait pourtant en être dépourvue. Pour le dessin, c'est un peu la même idée. Simple au premier regard, mais en réalité d'une grande richesse, surtout au niveau des décors, avec des couleurs douces et variées. Mention spéciale aux yeux d'Orland, deux simples ronds bleus et noirs qui suffisent à vous glacer le sang.

       Simple mais efficace me direz vous ? Peut être, mais cela ne suffirait pas à en faire une si bonne BD. Non, ce qui la fait vraiment sortir du lot, c'est la richesse et l'originalité de son univers. Si pour l'instant on ne se focalise que sur un petit village, une forêt, et sur la fin, les abords d'une ville immense, le monde semble cependant immense, bourré de possibilités. Un bestiaire allant des simples animaux de compagnies, aux grandes créatures hostiles, élancés, à fourrure de tigre, en passant par des montures proches des lions, ou des animaux de trait, croisements entre une vache et quelque singe. Différents peuples, des êtres humains aux petits lutins aux très grandes oreilles rondes. Et puis une mythologie fabuleuse, qui semble servir de lien, de trame scénaristique à la série. Le soleil s'éteint, une ancienne prophétie annonçait l'arrivée de ces épées, qui, réunies pourraient sauver l'univers. Un peu ambitieu peut être, mais personnellement, j'attends avec impatiente de voir ce que tout ça va donner.

       Au final ce premier tome est une excellente introduction à ce qui semble annoncer une série de grande qualité. D'excellentes bases sont posées, reste à voir comment les choses vont évoluer.

8,5/10  Une très grosse surprise se cache derrière cette couverture, somme toute assez classique. Une histoire simple mais prometteuse, bourrée de détails, dans un univers fantastique d'une rare richesse, avec un bestiaire et une mythologie aussi détaillés qu'originaux.

C...

Publié dans Critiques BD

Commenter cet article