Fiche n° 367 : Le Choix des Ombres (L'Ange de la Nuit 2) de Brent Weeks

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :


Résumé :
ATTENTION SPOILER SI VOUS N AVEZ PAS LU LE PREMIER TOME
Le tueur parfait n’a pas de nom, il a plusieurs visages.
Kylar Stern a renoncé à sa vie d’assassin. Son maître Durzo et son meilleur ami Logan Gyre, l’héritier du trône, ont trouvé la mort au cours de l’invasion brutale du pays par les armées du Roi-dieu. Kylar part s’installer dans une autre ville, fait de nouvelles rencontres et change de métier.
Mais lorsqu’il apprend que Logan est toujours vivant, prisonnier dans une prison infâme où il doit cacher son identité, Kylar est confronté à un terrible dilemme : abandonner la voie des ombres à tout jamais et vivre heureux avec sa petite famille, ou bien replonger dans la violence et mettre à profit ses talents mortels pour sauver son pays et son ami… au risque de tout perdre.


Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=33848

Mon avis :
L'Ange de la nuit est de retour !

Février dernier : l'américain Brent Weeks se fendait d'un premier roman fun et jubilatoire, un sous-Mensonges de Locke Lamora qui a connu un rapide succès dans nos contrées. Si la parution française n'aura pas été aussi rapide que la parution américaine qui aura vu les trois tomes sortir en autant de mois, elle n'a non plus pas à rougir puisque le second tome est paru le mois dernier tandis que le troisième est d'ores et déjà annoncé pour novembre prochain : 3 romans en 9 mois, voilà une initiative qu'elle est bonne !

Le Choix des Ombres : titre ô combien évocateur des doutes qui secouent Kylar après la décision de ce dernier de se ranger pour une vie normale en compagnie de sa chère et tendre et de sa fille adoptive. Ce second tome débute par un calage ... un calage d'autant plus étonnant que l'on connaît le talent de l'auteur en matière de rythme éffréné et d'action survoltée. Alors que Kylar lutte pour laisser derrière lui son passé ténèbreux de tueur, celui-ci cherche à le rattraper, menaçant même de l'engloutir. Des ténèbres qui sont aussi bien l'oeuvre du roi-dieu que des désirs inavoués de Kylar lui-même. Enfin, le fait est que ces interrogations traînent en longueur et dévoilent peut-être un manque de maturité de l'auteur en ce qui concerne la gestion des temps faibles qu'il peine à rendre aussi intéressants que ses temps forts.

Pour le reste, nous sommes dans la droite lignée de la Voie des Ombres. En effet, nous retrouvons la même démesure coutumière de l'auteur, presque sa "marque de fabrique" - pour le pire comme pour le meilleur. On pense ainsi successivement au grand méchant de l'histoire qui aime torturer et violer de jeunes femmes, aux très nombreux retournements de situations qui poussent toujours le lecteur à tourner une page de plus ou encore au personnage d'Elène, palme du "boulet de la série", qui détonne plus qu'elle n'étonne par la troublante naïveté dont elle fait preuve dans un univers toujours aussi sombre.

A contrario, Vi, la pisse-culotte, connaît une évolution fulgurante qui l'affirme de plus en plus comme l'alter ego de Kylar... Voir peut-être même plus par la suite... Enfin, pour le savoir, il nous faudra attendre novembre et Au-delà des Ombres, la prochaine (mais, à ce que j'ai compris sur le forum de l'auteur, pas la dernière) aventure de L'Ange de la Nuit.

8/10 Le Choix des Ombres prolonge avec talent l'une des séries les plus divertissantes de ces dernières années. Un roman sans demi-mesure, tout en démesure même, qui confirme les qualités relevés dans La Voie des Ombres : rythme éffréné, personnages marquants, retournements de situation à la pelle avec, comme feu d'artifice, une révélation finale à couper le souffle... C'est signé Brent Weeks et c'est à lire ! Vivement novembre ! 


Simatural

Publié dans Critiques Fantasy

Commenter cet article