Fiche n° 370 : Jaz Parks s'en mord les Doigts (Jaz Parks 1) de Jennifer Rardin

Publié le par Librairie CRITIC

Couverture :


Résumé :
Je m'appelle Jaz Parks. Mon patron, Vayl, est né en 1744 en Roumanie, où il est... mort. Entre les mains de son épouse, qui plus est. Une vampire. Mais c'est de l'histoire ancienne. Pour l'heure, Vayl travaille à la CIA, où il exerce son plus grand talent... celui d'assassin. Moi ? Je l'aide. Évitez de me traiter d'assistante, ou je vous en colle une. Vayl et moi devons éliminer un chirurgien esthétique de Miami lié au terrorisme. Mais notre mission se complique lorsqu'on découvre qu'il est de mèche avec un salopard aux pouvoirs surnaturels capables de mettre l'Amérique à genoux...

Informations complémentaires :
http://www.critic.fr/detail_livre.php?livre=30133

Mon avis :
Encore un livre de Bit-lit ! Oui mais cette fois on change un peu.

D'abord il ne s'agit pas de sauver un ou deux bonhommes ou une malheureuse ville, mais de sauver le monde ! Oui rien que ça !

Ensuite, il ne s'agit pas d'une humaine plus ou moins seule contre les monstres mais d'une humaine et d'un vampire contre des méchants humains (bon ok ils sont copains avec des monstres mais quand même !). D'autre part, pas de faux-semblants, l'attirance que les deux personnages ont l'un envers l'autre n'est pas un secret, ni très importante d'ailleurs.

Mais surtout, l'héroine a des failles, des gouffres même. Le personnages n'est donc pas prétendument une super-nana, féministe, "super-forte mais qui ignore l'étendue de ses pouvoirs et les découvre peu à peu".

Ici, on suit l'histoire d'une agent de la CIA, ex-membre d'une unité d'élite de tueurs de méchants vampires, dont elle est la seule survivante. Dans la bataille, elle a perdu son fiancé, sa belle-soeur et tout ses amis. Depuis, elle est en froid avec son frère et suffisamment instable et dangereuse pour inquiéter sa hierarchie. En effet, elle souffre de black-out plus ou moins longs. Elle devient intéressante pour le meilleur agent de la CIA : un vampire vieux, sexy et puissant. Quelques mois plus tard, elle se retrouve donc dans une énième mission à ses côtés : éliminer un chirurgien plastique qui, sous les apparences d'aides humanitaires, finance des terroristes (toute ressemblance avec Al-Qaida relève du pur hasard...). Bref, les voilà donc partis mais tout ne se passe pas aussi bien que prévu et Jaz va devoir affronter son passé si elle veut s'en sortir...

7/10 Rien de transcendant mais quelques originalités qui méritent le détour. Une héroïne pas comme les autres qui saura plaire aussi bien au fans de bit-lit qu'aux autres. A essayer !

Mitificus

Publié dans Critiques bit-lit

Commenter cet article